Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Tesco veut redynamiser ses activités en grande-bretagne

Marché : Tesco veut redynamiser ses activités en grande-bretagne

Tesco veut redynamiser ses activités en grande-bretagneTesco veut redynamiser ses activités en grande-bretagne

par James Davey et Paul Hoskins

LONDRES (Reuters) - Tesco a annoncé mercredi qu'il consacrerait un milliard de livres (1,2 milliard d'euros) à refondre ses activités en Grande-Bretagne, pour y regagner des parts de marché et calmer des actionnaires devenus nerveux, au prix d'un coup de frein à l'investissement et à l'expansion.

Il a expliqué que le projet de redynamiser son principal marché, qui, a-t-il admis, ne constitue pas un changement radical, serait axé sur le personnel, les prix et les gammes de produits, ainsi que le remodelage des magasins.

L'accent mis sur le rétablissement des ventes en Grande-Bretagne et sur l'embellissement des magasins implique que les investissements seront ramenés à 3,3 milliards de livres dans l'année à venir contre 3,8 milliards l'an passé.

Cela signifie également que les nouvelles surfaces de vente en Grande-Bretagne seront sur l'exercice 2012-2013 inférieures de 38% à celles de l'exercice précédent.

"J'annonce aujourd'hui notre plan d'un milliard de livres pour redonner du sens à Tesco", a dit le directeur général Philip Clarke à la presse, à l'occasion de la conférence de presse de présentation des résultats annuels.

"Ce plan n'est pas radical, ce n'est pas un changement de direction radical mais c'est un changement de rythme radical: plus de personnel, meilleure gamme et meilleure qualité, magasins plus accueillants, service plus amical, enfin une plus grande volonté de faire mieux les choses les plus simples."

Tesco domine le segment de la distribution alimentaire en Grande-Bretagne avec une part de marché de 30% mais il a lancé en janvier son premier avertissement sur résultats en 20 ans.

Le troisième distributeur mondial a également dit que sa filiale américaine Fresh & Easy parviendrait au point mort plus tard que prévu.

BÉNÉFICE CONFORME AU CONSENSUS

"Jusqu'à présent, nous voulions accélérer le rythme d'expansion pour atteindre le point mort (vers la fin de l'exercice 2012-2013). A présent, j'ai décidé surtout de rendre rentables les magasins que nous avons déjà avant de songer à relancer une expansion soutenue", a encore dit le directeur général.

La tâche à laquelle s'est attelée Clarke est comparable en ampleur à celle qui attend Carrefour et son futur patron Georges Plassat, qui prendra ses fonctions en juin.

Touché par la crise de la zone euro et affecté par des problèmes structurels de long terme, Carrefour s'apprête à affronter un nouvel exercice difficile alors que la dégradation du climat économique en Europe continue de peser sur les dépenses de produits non alimentaires.

Le deuxième distributeur mondial derrière Wal-Mart est cependant parvenu à stabiliser son chiffre d'affaires grâce à l'Amérique latine et à un effet calendaire positif, qui ont masqué une poursuite de la baisse des ventes en France, en Europe du Sud mais aussi en Chine.

Le distributeur britannique a également annoncé un bénéfice du groupe avant impôt et exceptionnels en hausse de 1,6% à 3,9 milliards de livres sur l'exercice annuel clos le 25 février.

Le consensus d'analystes réalisé par Tesco lui-même donnait 3,88 milliards, à comparer aux 3,81 milliards de livres de l'exercice 2010-2011.

Le bénéfice d'exploitation en Grande-Bretagne, où Tesco réalise plus de 70% de ce solde, a diminué de 1% au dernier trimestre, tandis que les ventes à périmètre comparable ont reculé de 1,6%.

L'action gagne 1,75% à un peu plus de 334 pence.

Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Benjamin Mallet

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...