Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Tempête boursière à Shanghai, acte II...

Marché : Tempête boursière à Shanghai, acte II...

La séance de ce matin n'aura duré que 857 secondes à Shanghai...La séance de ce matin n'aura duré que 857 secondes à Shanghai...

(Tradingsat.com) - La Bourse de Shanghai a du fermer prématurément encore ce matin, pour la 2ème fois depuis le début de la semaine, après 14 minutes de cotations seulement et une nouvelle forte baisse de plus de 7% des indices chinois. L'ensemble des marchés financiers encaissent le choc, mais restent fébriles.

Nouvelle fermeture automatique de la bourse de Shanghai ce matin, face à la chute des indices, pour la 2ème fois en 4 jours. Même scénario que lundi : baisse de 5% des indices actions chinois, première interruption des cotations, puis reprise... Mais avec une baisse supérieure à 7%.

Et comme lundi, cela a déclenché une procédure de fermeture automatique de l'ensemble du marché domestique. A noter que Hong Kong, comme lundi là aussi, continue de coter normalement.

Une séance de bourse de 857 secondes!

Mais cette fois la dégringolade est d'autant plus impressionnante qu'elle est intervenue en tout début de séance. On a établi aujourd'hui un nouveau record de la séance de bourse la plus courte de l'histoire des marchés chinois : 14 minutes, 857 secondes de cotations effectives au total très exactement!

Et pendant ces 857 secondes, ce sont 637 milliards de dollars de capitalisation qui se sont envolés.

Dépréciation du Yuan

Ce qui a mis le feu au poudre, c'est la décision très tôt ce matin de la Banque du Peuple, la Banque Centrale Chinoise, de fixer la parité du yuan face au dollar sur un plus bas datant de mars 2011, à 6,56,46 yuans pour un dollar. la banque a délibérément décidé depuis le début de l'année d'affaiblir la devise chinoise.

Et le resultat, c'est que malgré toutes les restrictions de vente, avec des grands actionnaires qui s'engagent à conserver leurs participations, les premiers à vouloir sortir du marché actions avec cette baisse de la devise sont les investisseurs étrangers.

Les "Coupe-Circuits" en question

Ils entrainent à leur suite beaucoup de petits investisseurs un peu paniqués. Avec ce système d'auto-suspension des cotations, on a un effet boule de neige.

Les investisseurs, craignant de ne plus pouvoir solder leurs positions, veulent vendre tout de suite, tant qu'il est encore temps, avant qu'une éventuelle suspensions de cotations n'intervienne. D'où un effet d'entrainement qui explique, comme pour cet été, qu'on assiste à une dégringolade en plusieurs épisodes.

Au milieu de tout cela les autres marchés de la planète essayent de tenir bon, mais on sent une très grande fébrilité. Tokyo a terminé sur une baisse de 2,3%, et le CAC40 est demandé en baisse d'1,5% pour l'ouverture à 4.413 points (Calls IGMarkets). L'indice parisien perd déja 3.4% depuis le début de la semaine en cumulé.

Le pétrole : toujours plus bas...

Enfin l'autre facteur de marché à suivre sera le pétrole. La baisse se poursuit de manière spectaculaire, le baril de brut léger américain WTI a atteint 33.18$ au plus bas ce matin. On a perdu 5 dollars depuis le début de la semaine quasiment, et là, plus aucun support ou barrière technique n'est prévu par les analystes sur ces plus bas de 11 ans.

Certains se couvrent déja à 32 dollars ou à 30 pour contrer cette spirale baissière, initiée par les tensions entre Arabie Séoudite et Iran, la première crise au Moyen-Orient de l'histoire de nature à faire baisser les prix du brut...

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...