Bourse > Actualités > Points de marché > Taux : Détente avant interventions de membres de la FED

Taux : Détente avant interventions de membres de la FED

tradingsat

(CercleFinance.com) - La 'surprise du jour' est survenue très tôt ce matin et elle provient du Japon où la hausse du PIB au 3ème trimestre s'avère nettement inférieure aux prévisions avec une progression séquentielle de +0,3% qui ramène la hausse annuelle de +1,9% à +1,1% seulement, en dépit d'un plan de soutien supplémentaire (stimulus monétaire) de 182Mds$.

Le rendement des emprunts nippons qui s'était retendu de 0,60 vers 0,66% (et jusque vers 0,67%) vendredi se stabilise vers 0,6620% ce lundi.

Si l'objectif de 2% d'inflation semble pouvoir être tenu -grâce au très net renchérissement du coût de l'énergie depuis 1 an-, le pouvoir d'achat des ménages (salariés ou retraités) est sévèrement impacté et plombe la demande interne.

Une offre de crédit plus abondante continue de laisser les consommateurs de marbre et le taux d'endettement reste marginal.
La solution semble donc passer par des hausses de salaires que de grands groupes industriels promettent pour avril prochain, à l'occasion de la nouvelle année fiscale, alors que la hausse de la TVA reste programmée pour début janvier, d'où un risque de 'trou d'air' sur la demande interne au cours du 1er trimestre 2014.

La semaine démarre calmement aux Etats Unis où le '10 ans' US ressort quasi inchangé à 2,85% une demi-heure plus tard.
Le Bunds sont également revenus à l'équilibre (1,85%) et le 'spread' se maintient à 100Pts entre les deux principales références obligataires de la planète.
Une détente s'opère sur les 'bonos' espagnols (-3Pts à 4,13%) et les BTP italiens (-5Pts à 4,15%).
Remarquons la nouvelle inversion du 'spread' entre la dette souverains ibérique et italienne alors que les programmes d'émission des 2 banques centrales pour 2013 sont achevés depuis une semaine.
A noter le renforcement des pressions déflationnistes en Grèce qui vient de revoir son estimation de contraction des prix de -2% à -2,9% en 2013, en exprimant le timide espoir que le processus s'inverse en 2014.

Cette fin de journée sera marquée par les interventions successives de plusieurs membres (James Bullard, Jeffrey Lacker puis Richard Fisher ce soir sur CNBC) de la FED qui reviendront certainement sur les chiffres de l'emploi publiés vendredi et feront part de leur interprétation sur le net recul du taux de chômage de 7,3% vers 7% au mois de novembre.

Les marchés tenteront d'y déceler des indices (voir un l'existence d'un consensus au sein de la FED) permettant de mieux cerner le 'timing' d'une réduction du 'QE-3' qui semble inéluctable avant mars prochain.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...