Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Swatch réduit uniformément ses livraisons de composants

Marché : Swatch réduit uniformément ses livraisons de composants

Swatch réduit uniformément ses livraisons de composantsSwatch réduit uniformément ses livraisons de composants

par Nathalie Olof-Ors et Victoria Bryan

BÂLE (Reuters) - Les réductions de livraisons de mouvements et de composants horlogers s'appliquent de manière uniforme à toutes les marques de montres, y compris à celles de Swatch Group, a déclaré lundi Nayla Hayek, la présidente du conseil d'administration du groupe biennois.

"La Commission de la concurrence (Comco) contrôle clairement tout ce que nous faisons et ce que nous livrons", a-t-elle affirmé à Reuters lors d'un entretien à l'occasion du salon horloger de Bâle (Baselworld).

"Nos marques sont dans la même situation que les autres, a-t-elle ajouté, soulignant que le groupe "applique tout ce qui lui est imposé".

Contactée par Reuters, la Comco, autorité suisse de la concurrence, n'était pas joignable dans l'immédiat.

En juin, la commission de la concurrence a ouvert une enquête sur les livraisons de composants horlogers à la demande de Swatch Group.

Selon le communiqué publié à l'époque par la commission, les mesures provisionnelles imposaient au groupe basé à Bienne de continuer à approvisionner des tiers dans un premier temps, mais l'autorisaient à réduire les quantités à compter du premier janvier 2012.

"Après la décision (définitive) de la Comco que nous espérons favorable, nous ne serons plus forcés de fournir des mouvements mécaniques à tout le monde", a dit espérer Nayla Hayek.

La famille Hayek fustige de longue date ce qu'elle qualifie de "mentalité de supermarché" qui veut que ses concurrents viennent "se servir" dans son outil de production, faisant valoir que le groupe assume seul les risques industriels.

La présidente du conseil d'administration de Swatch Group s'est néanmoins montrée positive pour l'industrie horlogère suisse en 2012.

"Nous attendons une croissance entre 5 et 10% pour l'industrie horlogère suisse dans son ensemble, et pensons que celle de Swatch Group se situera dans cette fourchette, voire peut-être au-dessus si la situation en Europe et au Moyen-Orient ne se détériore pas", a-t-elle affirmé.

Nayla Hayek s'est par ailleurs dite satisfaite des performances des marques de Swatch Group à Baselworld, le salon qui réunit cette semaine les grandes marques de l'horlogerie suisse.

"Les gens sont contents, les affaires sont bonnes", a-t-elle commenté, sans donner davantage de détails.

Edité par Jean Décotte

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...