Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Stagnation des indices us

Marché : Stagnation des indices us

tradingsat

(CercleFinance.com) - La séance clairement haussière de mardi débouche sur une stagnation quasi surnaturelle des indices US durant la totalité de cette séance de mercredi, avec une volatilité devenue soudain inexistante.

Le Dow Jones s'est arraché en territoire positif à l'ultime minute de la séance (passant de -0,02% à +0,04% à 13.557Pts, le Nasdaq a également passé 6 heures littéralement à l'arrêt entre 3.100 et 3.110Ptsv (+0,1% à 3.104Pts au final) et le 'S&P' (+0,4%) est resté scotché aux 1.460/1.461Pts, sauf petite consolidation vers 20H vers 1.458Pts.

Tout s'est passé comme si les opérateurs avaient branché Wall-Street dès 16H sur le 'pilote automatique' (et idem pour le pétrole à New-York vissé sur les 92$) avec pour mission de faire clôturer les indices US en hausse symbolique, juste au-dessus des niveaux de clôture de la veille.

A 48H de la séance des '3 sorcières', Wall Street se rapproche ainsi de son zénith annuel : il ne reste plus qu'à donner une dernière petite impulsion de +0,7% et New York inscrirait un nouveau record à peu de distance des plus haut absolus de l'automne 2007. A 2 semaines des élections, ce serait du pain béni pour le candidat Obama.

Les marchés US sont décidément bien paradoxaux: ils se sont envolés hier sur la foi d'une rumeur -finalement démentie- d'un feu vert allemand concernant un renflouement anticipé de l'Espagne mais ils n'ont pas réagi à 14H30 lors de la publication -bien réelle- d'un bond complètement inattendu de +15% des mises en chantier de logements au mois de septembre.

Le département du commerce a comptabilisé la construction de 872.000 unités en rythme annuel, soit 100.000 de plus que le montant anticipé par les économistes. Forte hausse également des dépôts de permis de construire (+11,6%): de tels chiffres tendent à confirmer le scénario d'un redressement du marché de l'immobilier aux Etats-Unis sous l'impulsion de la politique monétaire ultra-accommodante de la Fed.

Malgré ces signes 'forts' de regain d'activité aux Etats Unis, le Dollar continue de reculer sensiblement: le voici qui s'enfonce sous les 1,3130 face à l'Euro, soutenu par le sentiment que le risque d'éclatement de l'Eurozone s'éloigne, même si la Grèce peine à trouver un moyen d'éviter le constat de sa faillite d'ici 1 mois.

Les bons chiffres de l'immobilier ont soutenu les constructeurs de Pulte +5,3%, DR Horton +4,8%, Morgan Stanley +3,5%, Citigroup +3,1%, Wells Fargo +2,2%. Net rebond des parapétrolières avec +3,5% sur Peabody et Chesapeake, +2% sur Halliburton, Anadarko, Devon Energy

Peu après la clôture, eBay annonçait 0,55$ par titre (le consensus tablait sur 0,54$) et prévoit un bénéfice de 0,66 à 0,69$ au 4ème (contre 0,68$ anticipé) puis 1,95$ à 1,99$ en année pleine: le titre reculait de -1,5% en 'after hour'.

Citrix -5,3%, Red Hat -4,4%, Netfix +3,6%, AMD +3,4%, Flextronics +2,6%, RIM +2%, Amazon et Google +1,5%

Des trimestriels décevants ont plombé Apollo Group (-22% avec un bénéfice en chute de -60% par rapport au 'T3' 2011) et Check Point(-13,2%). Des dégagements sans réelle intensité ont pesé sur EMC -2,6%, Intel et Symantec -2,5%, BMC -2,1%, Oracle -2%, Akamai et Fossil -1,9%.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...