Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : S&p's dégrade d'un cran la note de l'italie

Marché : S&p's dégrade d'un cran la note de l'italie

tradingsat

(CercleFinance.com) - Standard & Poor's (S&P's) a abaissé d'un cran la note de la dette souveraine de long terme de l'Italie, qui passe de 'A+' à 'A'. Cette nouvelle note se situe donc cinq “marques” sous la meilleure note attribuable par l'agence de notation-crédit. La note de la dette de court terme italienne a également été abaissée d'un cran de 'A-1+' à 'A-1'. Dans les deux cas, les perspectives associées sont négatives, ajoute S&P's.

'Cette dégradation reflète les perspectives de croissance faiblissantes de l'Italie, la fragilité de la coalition gouvernementale et les divergences politiques au sein du parlement, qui devraient se poursuivre. La capacité du gouvernement à répondre aux défis économiques tant intérieurs qu'extérieurs s'en trouvera réduite d'autant', indique le document de Standard & Poor's.

La demande domestique devrait effectivement s'avérer plus faible que prévu dans la péninsule, d'autant qu'un plan de rigueur a récemment été adopté. Dans un tel contexte, les objectifs fiscaux que Rome a fixés paraissent difficiles à atteindre à S&P's.

L'agence souligne aussi, d'un point de vue structurel, la relative faiblesse du taux d'activité en Italie et la régulation du marché du travail comme celle des services, 'ce que nous considérons comme un secteur public inefficace' et des investissements directs étrangers 'modestes'. Autant de difficultés que le gouvernement n'a pas prises à bras le corps, selon l'agence.

Ainsi donc, le ratio dette publique/PIB de l'Italie devrait passer de 100% en 2007 à 117% à la fin de l'année 2011, et il serait toujours de 111% en 2014.

Les analystes d'Aurel BGC réagissent ainsi ce matin : “ alors que Moody's venait de s'abstenir et de prolonger la période de surveillance de l'Italie, S&P a abaissé la note souveraine de l'Italie d'un cran”.

Toutefois selon Arnaud Poutier d'IG Markets, “la situation italienne est connue. La richesse du pays et son taux d'épargne élevé sont de nature à éviter une répercussion majeure sur le niveau des taux payés par l'Italie”.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...