Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : S&p peut encore déclasser le portugal et la grèce

Marché : S&p peut encore déclasser le portugal et la grèce

tradingsat

HONG KONG (Reuters) - L'agence de notation Standard & Poor's a fait savoir mercredi qu'un abaissement des notes de la Grèce et du Portugal était toujours envisageable et qu'il dépendait des modalités du futur Mécanisme européen de stabilité (MES).

L'agence a tenu à rappeler qu'en dépit de leur passage au second plan du fait de la récente montée des prix pétroliers, les déficits budgétaires auxquels sont confrontés certains pays de la zone euro pourraient revenir hanter les marchés.

Elle a dit maintenir sous surveillance avec implication négative la note long terme BB- de la Grèce, ainsi que celles de long terme A- et de court terme A-2 du Portugal.

Les notes souveraines de la Grèce et du Portugal pourraient sans doute être abaissées si le Mécanisme européen de stabilité, qui doit succéder au Fonds européen de stabilité financière en 2013, poussait les Etats à restructurer leur dette.

S&P évoque alors la possibilité que les détenteurs privés de la dette de ces pays soient dans le bas de liste des créanciers dans le cas d'un défaut de paiement.

"C'est particulièrement important pour la Grèce car nous pensons que la dynamique actuelle des marchés en fait un candidat potential au financement via le MES", dit S&P.

Les importants besoins de financement extérieurs du Portugal et ses sources de financement limitées font également de lui un des principaux postulants en puissance au MES.

L'agence précise qu'en cas d'abaissement des notes de la Grèce et du Portugal, celui-ci ne dépasserait sans doute pas deux crans.

De nouveaux détails concernant le MES pourraient être dévoilés par le Conseil européen à la fin du mois, après la réunion des chefs d'Etat et de gouvernement des 17 pays de la zone euro à Bruxelles le 11 mars.

Les marchés et bon nombre de pays de la zone euro considèrent le principe des rachats d'obligations comme un ingrédient clef pour parvenir à un accord sur cette question politiquement sensible qu'est le MES.

Kevin Plumberg, Florent Le Quintrec pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...