Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : S&p et la grèce pèsent sur la tendance, les banques attaquées

Marché : S&p et la grèce pèsent sur la tendance, les banques attaquées

S&p et la grèce pèsent sur la tendance, les banques attaquées S&p et la grèce pèsent sur la tendance, les banques attaquées

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris repart en baisse mardi à la mi-séance, dans le sillage de l'agence de notation Standard and Poor's qui a abaissé d'un cran les notes de trois grands groupes bancaires français (Société Générale, Crédit Agricole, BPCE) et privé de son "triple A" la Caisse des dépôts, bras armé financier de l'Etat.

De plus, les espoirs d'un accord sur la réduction de la dette grecque, qui était annoncé pour lundi, se sont finalement envolés. Les ministres des Finances de la zone euro ont rejeté la dernière offre de participation des créanciers privés pour effacer une partie de la dette de la Grèce. Les négociations vont se poursuivre avec comme date-butoir le 13 février.

Dans ce contexte, l'indice CAC 40 recule de 1,1% à 3 302 points, pénalisé par les actions Société Générale et Crédit Agricole qui chutent de 7,6% et de 5,6%. Epargnée par l'agence de notation, BNP Paribas limite relativement la casse (-2,6%) mais pèse sur la tendance.

Par ailleurs, tout le secteur des télécommunications est en baisse mardi, affecté par les prévisions prudentes de ST-Ericsson. "Le chiffre d'affaires et le résultat opérationnel resteront sous pression au cours des prochains trimestres, en raison d'une baisse des ventes de nouveaux produits de la part de l'un nos plus gros clients", a déclaré lundi le fabricant de solutions sans fil lors de la publication de ses résultats du T4, sans dévoiler le nom de la société en question.

Les craintes autour de l'avenir de ST-Ericsson continuent à peser sur STMicroelectronics qui dévisse de 5,8% à 5,3 euros. Le groupe européen de semi-conducteurs a annoncé une perte nette de 11 millions de dollars au quatrième trimestre, pour un chiffre d'affaires en recul séquentiel de 10,3%, inférieur au consensus, dans un contexte de "ralentissement sévère" du marché mondial des semi-conducteurs.

Du côté des hausses, GDF Suez se distingue avec un gain de 1,1%. Les valeurs "utilities" semblent se redresser après avoir été la cible des investisseurs ces derniers jours. EDF et Veolia regagnent aussi du terrain.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...