Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : S&p abaisse la note belge de aa+ à aa avec perspective négative

Marché : S&p abaisse la note belge de aa+ à aa avec perspective négative

S&p abaisse la note belge de aa+ à aa avec perspective négativeS&p abaisse la note belge de aa+ à aa avec perspective négative

NEW YORK (Reuters) - Standard & Poor's a abaissé vendredi la note souveraine de la Belgique, ramenée de "AA+" à "AA" avec perspective négative, estimant que le secteur financier du pays risquait d'avoir besoin d'une nouvelle assistance.

Les difficultés du système bancaire belge et l'inaptitude du gouvernement à réagir aux pressions économiques ont contribué à ce déclassement, explique l'agence de notation.

La situation de la dette publique s'est dégradée de la Belgique s'est dégradée ces derniers mois, surtout après la nationalisation de la branche belge de Dexia dans le cadre du démantèlement de la banque franco-belge.

Les coûts d'emprunt de la Belgique se sont envolés ces derniers jours. L'emprunt à 10 ans a vu son rendement augmenter d'un point à 5,832% vendredi contre 4,817% en début de semaine.

La prime pour détenir de la dette belge à 10 ans plutôt que du papier allemand de même échéance a atteint vendredi matin un plus haut depuis au moins 2008 à 368 points de base (pdb).

Le coût pour assurer la dette belge contre un risque de défaut ("crédit default swap", CDS) s'est quant à lui renchéri jusqu'au niveau record de 407 pdb.

"Nous pensons que la capacité de l'Etat belge à prévenir une hausse de la dette publique, que nous considérons être déjà à un niveau élevé, se trouvera brimée par le 'deleveraging' rapide du secteur privé à la fois en Belgique et au sein de bon nombre des principaux partenaires commerciaux de la Belgique", explique S&P dans un communiqué.

Le ministre des Finances Didier Reynders a dit que la décision de S&P ne faisait qu'accroître la nécessité de finaliser rapidement le budget de 2012.

Même après ce déclassement, a-t-il ajouté, la Belgique conserve l'un des ratings les plus solides en Europe et est l'un des rares pays européens à avoir stabilisé sa dette.

David Gaffen et Sebastian Moffett, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Matthieu Protard

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...