Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Sony aborde une phase délicate entre ventes moroses et yen fort

Marché : Sony aborde une phase délicate entre ventes moroses et yen fort

Sony aborde une phase délicate entre ventes moroses et yen fortSony aborde une phase délicate entre ventes moroses et yen fort

TOKYO (Reuters) - Les perspectives de Sony pour la période des fêtes de fin d'année ne sont pas enthousiasmantes et le groupe n'a guère d'options pour faire face au renchérissement du yen, a déploré mardi son directeur financier.

D'ordinaire porteuse pour le secteur, cette période ne s'annonce pas cette année sous les meilleurs auspices du fait du climat de morosité chez les consommateurs.

"Si on regarde l'Europe et l'Amérique du Nord dans leur ensemble, les perspectives sont sombres. Il n'y a pas de raison d'être optimiste", a constaté Masaru Kato lors d'un entretien accordé à Reuters.

S'agissant des difficultés engendrées par le cours élevé du yen, Sony n'a aucune "astuce" pour les contourner, a-t-il admis.

Pris entre ces deux feux, Sony, fleuron de l'industrie high-tech nippone, est de plus en plus embarrassé par sa branche télévision, sur le point d'enregistrer sa huitième année de déficit.

Masaru Kato a déclaré mardi que Sony ne prévoyait pas de faire de grandes annonces sur la restructuration de cette division, alors que bon nombre de spécialistes pensaient que le groupe dévoilerait sous peu des changements radicaux en la matière.

"Je suis désolé si nous avons donné l'impression qu'il allait y avoir de grandes annonces. Nous n'avons rien prévu de la sorte", a-t-il dit.

Début août, le vice-président exécutif du groupe, Kazuo Hirai, avait déclaré que Sony établirait ce mois-là un plan pour restructurer sa filiale télévision, des déclarations qui avaient donné naissance aux attentes des analystes concernant une vaste réorganisation.

Le conglomérat Sony, dont la gamme d'activités va des consoles de jeux Playstation à des produits d'assurance-vie, souffre de la concurrence de groupe sud-coréens, Samsung en tête, sur le marché des téléviseurs.

Masaru Kato a déclaré que le groupe cherchait en permanence à améliorer la rentabilité de la filiale fabrication de téléviseurs, ajoutant que le groupe répondrait de temps à autre à des questions sur ce processus en cours.

DIFFICILE DE DÉLOCALISER PLUS

Les bénéfices de Sony sont également pénalisés par la vigueur du yen, qui se traite à 104 pour un euro alors que le groupe avait retenu un taux de change moyen de 115 yens.

Il y a une semaine, Kazuo Hirai avait indiqué que le groupe souhaitait augmenter la part de ses approvisionnements en zone euro afin d'atténuer l'impact de la hausse du yen face à la monnaie européenne.

Selon Masaru Kato, sur l'exercice 2011-2012, les trois quarts de la production de Sony interviendront en dehors du Japon, ajoutant qu'il était difficile d'augmenter cette proportion davantage.

Selon lui, délocaliser davantage de production vers la zone euro n'apporterait en effet pas de solution au problème, puisqu'il faudrait toujours faire venir une partie des pièces du Japon ou d'autres pays asiatiques.

Le directeur financier de Sony a également déclaré que l'entreprise se montrait prudente au sujet des ventes des mois de novembre et de décembre, période toujours cruciale pour les groupes d'électronique grand public.

Le titre Sony a terminé en hausse de 5,72% mardi, faisant nettement mieux que la Bourse de Tokyo (+1,95%).

Benoit Van Overstraeten et Gregory Schwartz pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...