Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Somnolence sur le marché des changes

Marché : Somnolence sur le marché des changes

tradingsat

(CercleFinance.com) - La monnaie unique européenne parvenait à progresser légèrement contre le dollar mardi midi dans un marché peu actif pour cause d'“entre-deux fêtes” et de fermeture de la place britannique. Vers 13 heures 10, l'euro grappillait 0,11% à 1,3070 dollar.

Rien à signaler du côté de l'euro/yen, stable à 107,8 yens, quand une petite baisse (-0,11% à 0,8349) est à déplorer contre la livre ainsi que face au franc suisse (- 0,18% à 1,2204 franc l'euro).

Les volumes sont faibles, et l'actualité aussi, alors que la période séparant les deux fêtes de fin d'année est traditionnellement peu active. De plus, les marchés financiers londoniens resteront clos aujourd'hui, comme ils l'étaient hier pour cause de ”boxing day”. En effet, les jours fériés “tombant” le week-end sont rattrapés outre-Manche et reportés sur le prochain jour ouvrable, soit ce mardi.

Selon un cambiste nord-européen comptant parmi les rares à être fidèles au poste aujourd'hui, la séance de ce jour s'annonce calme, une tendance que l'on devrait d'ailleurs retrouver jusqu'à la fin de la semaine.

Reste la question lancinante de la notation des dettes souveraines européennes, dont celle de la France et de son 'AAA', que des agences ont placé sous surveillance avec implication négative. Cette formule signale habituellement un risque élevé de dégradation dans les 90 jours qui suivent son émission. Cette fois, Standard & Poor's a averti qu'elle pourrait agir plus vite. Et en France, après avoir été ferme, le discours officiel fait maintenant preuve de résignation quant à la perspective d'une perte de cette meilleure note. L'attention se focalisera probablement sur l'ampleur de la rétrogradation, c'est-à-dire d'un ou de deux crans.

Pour l'instant, “il existe des indications selon lesquelles l'agence de notation Standard & Poor's ne 'rendra son jugement' que l'année prochaine', rapporte l'analyste scandinave, sans donner plus de précisions. Une correction à la hausse de la parité euro/dollar ne serait donc pas impossible cette semaine, pronostique-t-il.

On a appris ce matin qu'en France, le nombre d'inscrits à Pôle emploi en catégorie A a augmenté de 29.900 pour atteindre 2.844.800 en France métropolitaine fin novembre. Le chômage hexagonal a ainsi atteint son plus haut niveau depuis 12 ans, ce qui laisse cependant l'euro de marbre.

Seul indicateur attendu cet après-midi, les investisseurs accueilleront aux États-Unis la confiance des consommateurs du Conference Board pour décembre, à 16 heures. Il s'était établi à 56 le mois dernier et pourrait paraître en légère hausse.

L'attention des cambistes devrait ensuite se focaliser sur les émissions obligataires de la zone euro et sur différentes statistiques attendues plus tard cette semaine, comme les indices d'activité PMI d'Asie (Chine et Japon) prévus mercredi soir.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...