Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Sombres perspectives économiques, l'euro baisse

Marché : Sombres perspectives économiques, l'euro baisse

tradingsat

(CercleFinance.com) - Vers 12 heures 40, la monnaie unique européenne poursuivait le mouvement baissier engagé la veille face au dollar et se tassait de 0,33% face au billet vert, à 1,2924 dollar. Entre les nouvelles prévisions du FMI et les nouvelles d'Espagne comme de Grèce, la situation reste sombre. La barre symbolique des 1,30 dollar, perdue de vue hier, a été approchée sans être dépassée ce matin.

Un cambiste nord-européen souligne que des nouvelles ont pourtant émaillé la séance d'hier : 'le système européen de sauvetage, le MES, a finalement été établi'.

Cependant, le Fonds monétaire international (FMI) a abaissé à son tour ses prévisions de croissance mondiale en baisse de 3,5 à 3,3% pour 2012, et de 3,9 à 3,6% en 2013. La récession attendue dans la zone euro cette année est désormais estimée à - 0,4%, contre - 0,3%, quand en 2013 la croissance s'annonce plus symbolique encore (+ 0,2%, contre + 0,7%). Les projections concernant les Etats-Unis et les pays émergents ont été rognées moins sévèrement.

'Ces prévisions sont sont pas des précurseurs de tendance', rappelle le cambiste qui s'inquiète cependant que la prévision 2013 formulée pour la zone euro 'parte du principe que les réformes se poursuivent et que les décisions prises soient couronnées de succès'. 'Trop optimiste ?', se demande l'intervenant.

En outre, les regards des cambistes restent tournés vers l'Espagne et, partant, la BCE puisque les rachats d'obligations souveraines à moyen terme annoncés le mois dernier (“Outright Monetary” Transactions, ou OMT, pour opérations monétaires fermes) par Mario Draghi ne pourront débuter que lorsque qu'un Etat aura demandé l'aide du Mécanisme européen de stabilité (MES).

Or rien ne vient de ce côté : 'une nouvelle fois, le gouvernement espagnol a réitéré sa croyance qu'il n'aura pas besoin de mesure d'austérité supplémentaire, une vue soutenue par l'Allemagne, ce qui maintient dans l'incertitude le renflouement de l'Espagne et le programme OMT', souligne IG. Pire, la Grèce refait parler d'elle.

L'euro se tasse aussi de 0,33% face au yen à 101,24, et de 0,25% à 0,8074 contre le sterling, quand il reste toujours stable à 1,2110 franc suisse.

Par ailleurs, les marchés restent de marbre face à l'injection par la banque centrale chinoise de 265 milliards de yuans, opération qui 'ne représente finalement que 32,5 milliards d'euros', tempère d'ailleurs NFinance.

Un intervenant souligne, à propos de la campagne présidentielle américaine, plusieurs sondages donnent Mitt Romney gagnant. 'Du point de vue du négoce des changes, une victoire de Romney affaiblirait probablement les devises refuge comme le yen, le dollar US et le sterling face à l'euro'.

Aucune statistique américaine d'importance n'est attendue cet après-midi.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...