Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Sinopec confirme ses ambitions en rachetant le canadien daylight

Marché : Sinopec confirme ses ambitions en rachetant le canadien daylight

Sinopec confirme ses ambitions en rachetant le canadien daylightSinopec confirme ses ambitions en rachetant le canadien daylight

(Reuters) - L'accord conclu par une filiale de China Petrochemical Corp (Sinopec) pour racheter la compagnie d'exploration pétrolière et gazière canadienne Daylight Energy illustre une nouvelle fois la volonté de la Chine de sécuriser ses approvisionnements en énergie pour alimenter sa croissance.

Sinopec International Petroleum Exploration and Production Corporation (SIPC) rachètera Daylight pour un montant annoncé de 2,2 milliards de dollars canadiens (1,57 milliard d'euros), soit 10,08 dollars canadiens par action, précise l'accord annoncé dimanche soir.

Ce prix correspond à plus du double du cours de clôture de vendredi soir (4,59 dollars canadiens). Daylight évoque pour sa part une prime de 43,6% par rapport au cours moyen pondéré des 60 derniers jours. Le titre était inchangé vers 14h25 GMT lundi à la Bourse de Toronto.

L'opération se justifie entre autres par le fait que Daylight est principalement présent dans le gaz naturel et que la Chine tient à exporter du gaz naturel liquéfié depuis l'Ouest canadien, a déclaré Neil Beveridge, analyste de Sanford C. Bernstein & Co à Hong Kong.

Les opérations réalisées par la Chine dans les secteurs de l'énergie et des mines depuis le début de l'année représentent un montant total de 19 milliards d'euros, contre 23,7 milliards sur la même période l'année dernière, selon les données Thomson Reuters.

OPÉRATION "CONFORME À LA STRATÉGIE" DE SINOPEC

"C'est assez cher, mais les actifs canadiens sont pour la plupart chers, comparés aux actifs d'autres régions", a déclaré Yan Shi, analyste de UOB Kay Hian, à propos de l'accord conclu par Sinopec. "Sinopec Group a toujours été à la recherche d'actifs en amont. L'opération est conforme à leur stratégie."

Le projet pourrait être étudié avec attention par les autorités canadienne en vertu de la "Loi sur investissement Canada", un texte qui vise entre autres à déterminer l'impact sur l'économie du pays des rachats d'entreprises locales par des capitaux étrangers.

Il y a un an, le gouvernement avait empêché l'offre d'achat de 38 milliards de dollars (27,8 milliards d'euros) de BHP Billiton sur Potash Corp, le deuxième veto décidé en application de cette loi.

Le secteur de l'énergie est cependant considéré comme moins concentré que celui de la potasse et les précédentes prises de contrôle étrangères d'entreprises énergétiques nationales se sont déroulées sans encombre.

Sinopec détient déjà une participation dans la coentreprise de sables bitumineux Syncrude Canada.

Daylight a dit s'attendre à ce que son rachat soit bouclé avant la fin de l'année.

La compagnie canadienne a produit en moyenne 38.000 barils équivalent pétrole par jour au premier semestre, a précisé Sinopec Group dans un communiqué.

Lewis Krauskopf et Wan Xu, Marc Angrand pour le service français, édité par Jean Décotte

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...