Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Siemens prudent sur son dividende après un 4e trimestre décevant

Marché : Siemens prudent sur son dividende après un 4e trimestre décevant

Siemens prudent sur son dividende après un 4e trimestre décevantSiemens prudent sur son dividende après un 4e trimestre décevant

par Marilyn Gerlach

MUNICH (Reuters) - Souvent présenté comme un baromètre de la santé économique de l'Allemagne, Siemens a proposé jeudi un dividende inférieur aux attentes et livré des perspectives prudentes après avoir achevé son exercice annuel sur fond de turbulences économiques.

Le conglomérat, dont la gamme de produits s'étend des appareils auditifs aux turbines électriques en passant par les ampoules et les trains à grande vitesse, a annoncé un dividende de 3,00 euros par action, contre 2,70 l'an dernier, alors que les analystes interrogés par Reuters attendaient 3,14 en moyenne.

Il a enregistré au titre du quatrième trimestre de l'exercice fiscal 2010-2011, achevé en septembre - traditionnellement sa période d'activité la plus forte - un résultat inférieur aux attentes, sous l'effet d'une charge de 231 millions d'euros sur ses activités déficitaires dans l'énergie solaire.

L'action Siemens avançait de 1,4% vers 12h35 GMT, alors que le Dax allemand gagnait 1,7%.

Le président du directoire, Peter Löscher, a déploré un environnement macroéconomique toujours "hautement volatil et difficile à évaluer" mais s'est dit confiant de voir le groupe résister aux turbulences qui secouent la zone euro, en s'appuyant notamment sur sa croissance dans les pays émergents.

"Siemens continuera à croître plus rapidement que l'économie mondiale dans son ensemble", a-t-il dit aux journalistes.

PAS DE RÉCESSION ATTENDUE

Le bénéfice d'exploitation sur es trois principales activités du groupe (industrie, énergie, santé) est ressorti au quatrième trimestre à 2,17 milliards d'euros, contre 791 millions l'an dernier, alors que le marché attendait 2,39 milliards.

En revanche, le chiffre d'affaires a dépassé les attentes, progressant de 5% à 20,35 milliards d'euros (consensus: 19,76 milliards) tandis que ses nouvelles commandes ont reculé de 2% à 21,16 milliards d'euros, moins que redouté (consensus: 20,27 milliards).

Ces résultats contrastent avec ceux de Schneider Electric, son rival dans les équipements électriques basse tension, qui a abaissé le mois dernier sa prévision de marge opérationnelle annuelle en raison d'une activité ralentie en Europe.

Siemens prévoit une croissance de son chiffre d'affaires de 3% à 5% pour le prochain exercice fiscal qui se terminera en septembre 2012.

"Nous sommes bien placés pour réaliser une croissance modérée de notre chiffre d'affaires pour l'année fiscale 2012 et pour franchir à moyen terme le cap des 100 milliards d'euros de chiffre d'affaires", a déclaré Peter Löscher.

Siemens a ajouté que, pour l'exercice fiscal entamé le 1er octobre, il attendait un résultat de ses activités poursuivies stable autour de 7,01 milliards d'euros.

"L'environnement en Allemagne est toujours bon", a dit Peter Löscher à Reuters Insider. "Nous n'anticipons pas de scénario récessionniste."

Juliette Rouillon et Natalie Huet pour le service français, édité par Marc Angrand

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...