Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Séance négative, attentisme sur les questions de dette

Marché : Séance négative, attentisme sur les questions de dette

Palais BrongniartPalais Brongniart

(Tradingsat.com) - La séance de lundi s’est soldée pour le marché parisien par un recul de 0,79% à 3500,94 points de l’indice CAC 40. La série de cinq hausses consécutives alignées dans l’espoir d’un accord européen pour réduire la dette grecque et d’une résolution rapide du risque de « falaise budgétaire » aux Etats-Unis s'est donc interrompue.

En attendant que ce scénario merveilleux se concrétise, les investisseurs ont préféré jouer la prudence. A la clôture à Paris, aucun accord n’avait été annoncé à l’issue de rencontre entre les ministres des Finances de la zone euro, qui se sont retrouvés en milieu de journée à Bruxelles, pour la troisième fois en deux semaines, en présence de la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, et du président de la BCE, Mario Draghi.

Jusqu’à présent, les différentes partie ont buté sur la question d'une éventuelle décote de la dette d'Athènes, l’Allemagne et la BCE étant opposées à l’effacement d’une partie de la dette grecque, réclamé par le FMI.

Aux Etats-Unis, Wall Street reprenait également son souffle après la belle séance de vendredi ayant précédé le fameux «Black Friday», le lendemain de Thankgiving, qui donne le coup d’envoi des promotions de fin d’année aux Etats-Unis. Comme en Europe, l’attentisme et la prudence sont de mise sur les questions de dette, alors que reprennent cette semaine les négociations entre Démocrates et Républicains.

Au palmarès des valeurs, les bancaires Crédit Agricole (-2,7% à 5,65 euros) et Société Générale (-2,55% à 26,44 euros) ont tiré l’indice vers le bas, suivies par Michelin (-2,4%). EADS a poursuivi sa glissade, abandonnant 1,3% à 24,6 euros dans la crainte d'un d’afflux de papier sur le marché, provoqué par la refonte programmée du tour de table du géant européen de l’aéronautique et de la défense. Carrefour a également perdu du terrain (-1,4% à 18,6 euros) après que le distributeur a démenti envisager une alliance avec le chinois China Ressources.

Enfin, après son vif rebond de la fin de semaine dernière, Alcatel-Lucent a marqué le pas (-0,7% à 0,885 euro). Deux hedge funds (Marshall Wace LLP et Ako Capital LLP) ont néanmoins informé l’Autorité des marchés financiers avoir récemment réduit leur positions vendeuses sur la valeur.

A la hausse, Vallourec (+2,1% à 38,8 euros) a continué de se distinguer après avoir déjà enregistré la meilleure performance de l’indice phare la semaine dernière.

Hors CAC 40, Air France – KLM a bondi de 5% à 7,2 euros, signant la plus forte hausse du SBF 120. Lors d’une conférence organisée par Les Echos, Alexandre de Juniac, le directeur général de la compagnie, a présenté des éléments stratégiques qui ont su rassurer le marché.

Trigano s’est également illustré (+5,2% à 8,86 euros) après l'annonce de l’acquisition de 100% du capital et de la dette financière du groupe SEA, fabricant italien de camping-cars. Une opération saluée par les analystes. A noter l’envolée de Gascogne (+50% à 5,55 euros), dans d’importantes volumes, dont la remontée s’est brutalement accélérée après les plus bas historiques touchés mi-novembre.

Sur le marché des changes, l’euro était relativement stable à 1,2964 dollar contre le billet vert, toujours dans l’attente d’un compromis entre la zone euro et les autres créanciers publics de la Grèce. Le baril de pétrole (WTI) s’effritait légèrement (-0,4%) à 87,66 dollars, tandis que l’once d’or restait inchangée à 1748 dollars.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...