Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Séance faste à la bourse de paris

Marché : Séance faste à la bourse de paris

Séance faste à la bourse de parisSéance faste à la bourse de paris

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris a terminé la séance de vendredi tout près de ses plus hauts du jour. L'indice CAC 40 a progressé de 1,46% à 3180,81 points, porté par Wall Street, les investisseurs américains se montrant visiblement rassurés par la publication d'une croissance chinoise de 7,6% au deuxième trimestre. En Europe, l'emprunt réalisé dans la matinée par l'Italie sur le marché obligataire souverain à un taux en nette baisse avait également contribué à rasséréner les marchés.

Les investisseurs ont ainsi superbement ignoré la statistique américaine du moral des ménages américains, qui s'est pourtant de nouveau dégradé début juillet pour atteindre son plus bas niveau depuis sept mois.

Au palmarès des valeurs, France Télécom a signé la plus forte hausse de l'indice phare, dopée par le relèvement de la recommandation de Deutsche Bank de « Vendre » à « Conserver ». Vivendi s'est également illustrée en grimpant de 3,5% à 15,77 euros, toujours soutenue par la perspective d'un démantèlement du groupe qui pourrait permettre de mieux valoriser ses différents actifs, au premier rang desquels l'éditeur de jeux vidéo Activision Blizzard. En bas de classement, Peugeot a poursuivi sa descente aux enfers en plongeant de 7,65% à 6,48 euros. Les investisseurs s'inquiètent en effet de l'opposition des syndicats et des critiques du gouvernement après la restructuration annoncée la veille et constatent que le redressement des comptes prendra du temps.

Hors CAC 40, l'intérêt pour le chimiste de spécialités Arkema s'est ravivé après quelques séances d'accalmie. Selon des informations du blog AlphaVaille du Financial Times de la semaine dernière, le groupe aurait reçu plusieurs offres d'achat le valorisant au moins à 5,5 milliards d'euros. Altran Technologies a plongé en revanche de 4,15% à 3,47 euros, pénalisée par la défiance des investisseurs vis-à-vis d'un possible retour de la politique de croissance externe de la société. Son PDG a en effet dévoilé à Reuters l'existence de discussions en vue d'une potentielle acquisition en Inde.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...