Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Scepticisme avant le début du sommet européen.

Marché : Scepticisme avant le début du sommet européen.

tradingsat

(CercleFinance.com) - La tension était de nouveau perceptible ce midi sur le marché des changes à quelques heures de l'ouverture d'un Conseil européen attendu avec scepticisme. Vers 12 heures 45, l'euro recule de 0,33% à 1,2427 dollar et de 0,64% face au yen à 98,71 yens l'euro.

La baisse était moins nette face au sterling (- 0,10% à 0,8002) et une parfaite neutralité était toujours de circonstance face au franc suisse (1,2010 franc l'euro).

Après une première session de travail, les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne pourraient (cela reste “à confirmer”, selon l'agenda fourni ce matin) organiser une conférence de presse en fin d'après-midi. Sinon, une conférence de presse est annoncée “ferme” demain midi.

Le sommet devrait s'ouvrir formellement à 15 heures par des échanges avec la présidence du Parlement européen,

Le but fixé par le président de l'UE, M. Van Rompuy, est de parvenir à un accord sur 'la croissance et l'emploi' et de déterminer un plan d'actions à décliner dans les différents Etats-membres de l'Union 'afin de relancer la croissance, l'investissement et l'emploi, et de rendre l'Europe plus compétitive'.

Selon Saxo Bank, les “investisseurs s'attendent à des réponses novatrices, concrètes et réformatrices en ce qui concerne l'avenir de la zone euro. La rencontre d'hier entre François Hollande et Angela Merkel a suscité l'optimisme. Les deux dirigeants ont en effet affiché leur volonté d'approfondir l'union économique et monétaire de la zone euro. Un accord autour de la réglementation du système bancaire européen, l'union bancaire, et autour de la stratégie de croissance sera particulièrement scruté par les investisseurs.”

'Un sommet ? Quel sommet ?', ironise un cambiste d'une grande banque parisienne ce matin. Selon le spécialistes, les espoirs fondés sur la réunion qui va commencer cet après-midi 'demeurent inexistants'.

La BCE devrait être au centre de l'attention la semaine prochaine. Certains intervenants se demandent si l'établissement émetteur de Francfort n'agira pas sur ses taux. Mais ils sont déjà si bas (1%) que ce n'est pas l'opinion majoritaire.

En attendant, les données publiées ce matin par Bruxelles devraient d'ailleurs encourager les dirigeants à réussir le sommet, puisque les indices ESI du sentiment économique et BCI du climat des affaires se sont encore dégradés sur le mois qui s'achève.

Montrant que même l'Allemagne n'est plus épargnée par les effets de la crise de la dette, le nombre de chômeurs dans le pays a augmenté de 7.000 au mois de juin, selon les données corrigées de variations saisonnières.

Outre Atlantique, les opérateurs seront attentifs à la dernière estimation du PIB américain pour le premier trimestre - la croissance de 1,9% en rythme annualisé devrait être confirmée - et aux inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...