Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Sans enthousiasme, l'euro digère l'accord grec.

Marché : Sans enthousiasme, l'euro digère l'accord grec.

tradingsat

(CercleFinance.com) - S'il a soutenu l'euro cette nuit, l'accord finalement conclu par les ministres des Finances de l'Europe et la Grèce n'avait plus guère d'effet sur la monnaie unique européenne ce midi sur le marché des changes. Vers 12 heures 20, l'euro restait stable à 1,3231 dollar (- 0,03%).

Dans les minutes qui ont suivi l'annonce de l'accord, cette nuit, l'euro a bondi de 1,3190 jusqu'à 1,3293. Puis ces gains ont progressivement été restitués.

Selon les termes de l'accord conclu à Bruxelles, la dette grecque devra être ramenée à 120,5% du PIB d'ici 2020 grâce à une nouvelle aide de 130 milliards d'euros. Athènes a également consenti de réaliser 325 millions d'économies supplémentaires afin de limiter le déficit public en 2012. Enfin, les créanciers privés ont accepté une décote de 53,5% sur le nominal de leurs engagements de dette publique grecque.

La BCE va revendre aux banques centrales nationales, à leur valeur d'achat, les emprunts d'Etat grecs qu'elle détient. Elle renonce ainsi à sa plus-value et permet ainsi aux banques centrales de mobiliser des moyens pour la Grèce, commente un opérateur.

Au total, calcule Aurel BGC, le montant de l'opération atteint 237 milliards d'euros 'dont 107 milliards grâce aux détenteurs de dette privée'. 'La Grèce ne fera pas défaut, pour le moment', jugent les analystes.

'Maintenant l'étape à suivre est celle de la mise en oeuvre des mesures associées. Cela se fera probablement avec de la volatilité et une interaction probablement plus forte avec la société grecque en raison des élections toutes proches', prévient-on chez Natixis Asset Management.

Une analyse recoupée en partie par celle de CM-CIC, qui pointe les conditions drastiques associées à cette aide : envoi et présence permanente en Grèce de “contrôleurs budgétaires” européens ; vote par la Grèce d'une loi instituant le service de la dette comme poste prioritaire des dépenses publiques, ainsi qu'un d'un “compte bloqué” où les sommes afférentes seront parquées...

Bref, 'les Européens font preuve de solidarité tout en imposant un tel traitement à la Grèce qu'aucun autre pays européen ne devrait être attiré par cette solution', estime le bureau d'études.

Mais il ajoute que “malgré tous ces efforts, la situation grecque est loin d'être réglée”. A priori, Athènes devrait pouvoir honorer l'échéance de dette publique de 14,5 milliards prévue fin mars. Mais après ? Rien n'a filtré sur la politique de croissance. “La Grèce n'a toujours aucune perspective de sortie de crise et cette absence est la raison principale du manque d'adhésion du peuple. Tant que ce point ne sera pas traité, la sortie de la Grèce de la zone euro reviendra sur le devant de la scène”, pronostique CM-CIC

La stabilité est également de mise contre le franc suisse, à 1,2074 franc l'euro. On notera cependant que l'euro gagne environ 0,25% contre le yen et le sterling à respectivement 105,9 yens et 0,8376 livre.

Notons que les marchés américains étaient fermés hier pour cause de 'Presidents Day'. Le retour progressif des opérateurs d'outre-Atlantique pourrait affecter la tendance cet après-midi.

Les statistiques figurant sur l'agenda seront probablement suivies de près : du côté américain, on attend l'indice de la Fed de Chicago au titre du mois de janvier à 0,22, contre 0,17 le mois précédent.

Peu après l'ouverture de Wall Street, pour l'Europe, l'indice de confiance des consommateurs pour le mois de février est anticipé à - 20,7, après - 20,1 point antérieurement.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...