Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Sanford bernstein relève trois banques françaises

Marché : Sanford bernstein relève trois banques françaises

tradingsat

(CercleFinance.com) - Sanford C. Bernstein a relevé mardi ses recommandations sur trois grands groupes bancaires français (Crédit Agricole, Société Générale et BNP Paribas) dans le cadre d'une étude consacrée au secteur bancaire en Europe.

Le bureau d'études a décidé de rehausser de 'performance marché' à 'surperformance' son opinion sur Crédit Agricole (avec un objectif porté de 11,3 à 16 euros) et Société Générale (objectif ajusté de 44 à 61 euros), dont il fait ses deux premiers choix.

Bernstein relève également sa recommandation sur BNP Paribas de 'sous-performance' à 'performance marché', avec un objectif de cours remonté de 50 à 66 euros.

Dans sa note, le cabinet estime que les banques françaises sont bien positionnées dans l'environnement actuel, compte tenu de leur capacité à disposer de niveaux de capitaux modestes tout en maintenant des coûts de financement meilleurs que ceux de leurs homologues.

'Traditionnellement, le produit net d'intérêt des banques françaises est inversement proportionnel aux taux d'intérêt, ce qui signifie que leur marge nette sur intérêts s'inscrit en baisse lorsque les taux repartent à la hausse', explique Bernstein, qui s'attend à ce que la BCE relève prochainement ses taux en dépit de la gravité de la crise japonaise.

D'après les analystes, cette dynamique devrait se poursuivre à la seule exception de Crédit Agricole, qui devrait voir son produit net d'intérêt progresser selon eux.

Concernant la Société Générale, Bernstein dit s'attendre à ce que la banque voie ses revenus d'intermédiation s'améliorer dans le futur, son statut étant passé d'emprunteur net sur le marché interbancaire avant la crise à celui de prêteur net en 2010.

Enfin, le bureau d'études souligne que BNP Paribas dispose de l'un des meilleurs profils du secteur en matière de progression du produit net d'intérêt, avec une croissance moyenne de 2,5% sur la période 2007/2010, une appréciation qu'il explique par la composante 'particuliers' et la contribution de l'ordre de 1,5 milliard d'euros apportée par Fortis.

Sur le CAC 40, les titres concernés réagissaient diversement à ces commentaires mardi matin. Si Société Générale se maintient autour de l'équilibre, à 48,3 euros, vers 11h30, Crédit Agricole (-0,5% à 12,1 euros) et BNP Paribas (-0,4% à 53,1 euros) pointent dans le rouge, mais surperforment quand même l'indice parisien.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...