Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Samsung rachète la part de sony dans leur coentreprise de lcd

Marché : Samsung rachète la part de sony dans leur coentreprise de lcd

tradingsat

par Reiji Murai et Hyunjoo Jin

SEOUL/TOKYO (Reuters) - Sony a convenu de revendre à Samsung Electronics sa participation dans une coentreprise de LCD pour 1.008 milliards de wons (671 millions d'euros), le groupe japonais ayant toutes les peines du monde à réduire les grosses pertes de sa branche téléviseurs.

Sony détient une participation de près de 50% dans S-LCD, joint-venture créée en 2004 par les deux groupes pour garantir leur approvisionnement en composants.

La JV avait réduit son capital de 15% en juillet et des sources industrielles avaient alors indiqué que Sony négociait sa sortie, cherchant des sous-traitances moins coûteuses pour ses téléviseurs à écran plat tandis que Samsung est désireux d'accélérer le développement des écrans de nouvelle génération.

Sony, troisième producteur mondial de téléviseurs à écran plat, avait prévenu début novembre qu'il s'orientait vers sa quatrième année de pertes nettes consécutives, conséquence des rupture de production d'appareils photos dues aux inondations en Thaïlande, qui se sont ajoutées à l'appréciation du yen et à la faiblesse de ses ventes de téléviseurs.

La branche télévision à elle seule pourrait perdre 2,2 milliards de dollars et Sony a dit lundi qu'il réviserait ses projections de résultats pour intégrer une perte de dépréciation de 66 milliards (647 millions d'euros) de yens liée à la transaction, ainsi que les futures économies qui en découleraient, évaluées à 50 milliards de yens.

"Pour ce qui est de la direction prise, c'est positif", a commenté lundi Keita Wakabayashi, analyste de Mito Securities à Tokyo. "Mais s'ils réalisent une moins-value sur la vente, on pourrait se demander pourquoi ils ne l'ont pas fait plus tôt."

En revanche, l'opération pourrait ne pas être une bonne affaire pour Samsung. "Sony pourrait passer à des fabricants de LCD taïwanais, s'ils proposent des prix moins chers", dit Song Myung-sup, analyste de HI Investment & Securities.

L'action Sony a clôturé en hausse de 1,6%, alors que le Nikkei a gagné 1%. A Séoul, Samsung Electronics a perdu 0,2%.

SONY TENTE SA CHANCE DANS LES SMARTPHONES

Sony a vendu des usines de production de téléviseurs en Espagne, en Slovaquie et au Mexique ces dernières années et sous-traite plus de la moitié de sa production. Sony a encore quatre sites de production de téléviseurs au Japon, au Brésil, en Chine et en Malaisie.

Selon certains analystes, le marché des téléviseurs LCD a atteint son pic à 100 milliards de dollars l'année dernière et devrait désormais se contracter de 3% à 4% annuellement.

Sony avait revu en baisse en novembre, pour la deuxième fois cette année, sa prévision de vente de téléviseurs en volume et avait renoncé à son projet de porter ces ventes à 40 millions de téléviseurs sur l'exercice fiscal clos au 31 mars 2013, concédant ainsi sa défait face à Samsung, le leader mondial des téléviseurs à écran plat.

Samsung anticipe une croissance de 10% du marché des téléviseurs à écran plat l'an prochain et compte surperformer ce marché.

Sony avait dit en avril qu'il ne relèverait pas, pour un an au moins, sa participation dans une autre coentreprise LCD constituée avec Sharp. En août il annonçait qu'il fusionnerait sa branche déficitaire écrans de petit format avec la société publique Japan Display.

Le groupe d'électronique grand public japonais a signalé en octobre son intention de faire une percée sur le marché des smartphones en annonçant la prise de contrôle future de sa coentreprise avec Ericsson pour 1,5 milliard de dollars.

Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Nicolas Delame

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...