Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Rwe et e.on abandonnent le marché nucléaire britannique

Marché : Rwe et e.on abandonnent le marché nucléaire britannique

tradingsat

par Karolin Schaps et Tom Käckenhoff

LONDRES/FRANCFORT (Reuters) - RWE et E.ON ont annoncé jeudi renoncer à leur projet de 18 milliards d'euros visant à construire de nouvelles centrales nucléaires au Royaume-Uni, ce qui pourrait compromettre l'objectif de Londres en matière de renouvellement du parc de réacteurs.

Les deux groupes ont justifié cette décision par le choix de l'Allemagne de rompre avec l'énergie nucléaire, le niveau élevé des coûts d'exploitation de leur coentreprise Horizon et par les délais requis par la construction de nouvelles centrales nucléaires.

"Une décision stratégique a donc été prise à la fois par RWE et E.ON de ne pas développer de nouveaux projets de réacteurs nucléaires au Royaume-Uni par l'intermédiaire de la coentreprise Horizon", ont-ils déclaré dans un communiqué.

En Bourse, les actions RWE et EON ont cédé respectivement 1,27% à 35,65 euros et 1,79% à 17,835 euros alors que l'indice regroupant les "utilities" européennes a perdu 0,94%.

Les deux groupes ont ajouté qu'ils allaient chercher un repreneur pour Horizon Nuclear Power (HPN) afin d'assurer l'achèvement des travaux entrepris sur le site de Wylfa, sur l'île galloise d'Anglesey.

Areva avait conclu un accord d'études préliminaires avec Horizon Nuclear Power et ses partenaires afin de réaliser les études de faisabilité pour deux réacteurs EPR sur Wylfa.

RWE a précisé avoir investi à ce stade dans Horizon un montant situé dans le bas d'une fourchette à trois chiffres en millions d'euros.

Le ministre britannique de l'Energie a assuré que le programme de renouvellement du parc nucléaire du pays suscitait toujours un intérêt considérable et que le projet de construction d'une nouvelle centrale par EDF et Centrica restait à l'ordre du jour.

La décision finale d'investissement dans ce projet, qui concerne le site d'Hinkley Point, dans le Somerset, doit être adoptée d'ici la fin de l'année.

RWE et E.ON prévoyaient initialement de construire jusqu'à 6.000 mégawatts de capacités nucléaires nouvelles en Grande-Bretagne d'ici 2025. Ils devaient annoncer prochainement le choix du modèle de réacteur choisi pour la centrale de Wylfa.

Le gouvernement britannique a proposé de réformer le marché national de l'électricité afin de favoriser les filières faiblement émettrices de dioxyde de carbone (CO2), comme le nucléaire.

La réforme est attendue au parlement en mai, mais les investisseurs attendent toujours des détails sur les contrats à long terme qu'elle permettra de conclure.

Une source proche des discussions entre RWE et E.ON a déclaré qu'Horizon avait demandé aux autorités britanniques l'assurance en matière de rentabilité à long terme pour les entreprises investissant dans le nucléaire.

"C'est une question de calendrier. Le gouvernement n'avançait pas assez vite", a dit cette source.

Marc Angrand et Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...