Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Rpt - les valeurs à suivre à la clôture de la bourse de paris

Marché : Rpt - les valeurs à suivre à la clôture de la bourse de paris

Rpt - les valeurs à suivre à la clôture de la bourse de parisRpt - les valeurs à suivre à la clôture de la bourse de paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a terminé sous les 4.000 points après avoir perdu 1,54% sur la séance à 3.976,60 points, pénalisée, comme les autres places européennes, par le relèvement au maximum du niveau de gravité de l'accident à la centrale nucléaire de Fukushima, soit le même niveau que la catastrophe de Tchernobyl.

* Les VALEURS TECHNOLOGIQUES sont particulièrement affectées par les inquiétudes relatives aux approvisionnements de composants en provenance du Japon.

ALCATEL-LUCENT (-5% à 3,765 euros) a ainsi accusé la plus forte baisse du CAC 40, tandis que STMICROELECTRONICS a perdu 3,47% à 8,255 euros et l'indice Stoxx du secteur en Europe -3,06%.

* De même, le SECTEUR AUTOMOBILE a terminé en forte baisse à cause de la situation dans l'archipel nippon.

RENAULT, également ébranlé par la mise à l'écart de son numéro deux Patrick Pélata, appelé à occuper d'autres fonctions au sein de l'alliance avec Nissan après la fausse affaire d'espionnage, a reculé de 3,17% à 37,75 euros. PEUGEOT a cédé 2,08% à 27,535 euros.

Hors CAC, les équipementiers automobiles ont également souffert, PLASTIC OMNIUM abandonnant 3,59% à 57,48 euros, VALEO 3,17% à 38,765 euros, et FAURECIA 2,88% à 24,28 euros.

* SCHNEIDER ELECTRIC (-3,5% à 112,90 euros) a été pénalisé pour la deuxième séance consécutive par des spéculations sur un éventuel rachat de Tyco International. En deux séances, le titre a perdu plus de 7%.

En outre, avec TOTAL (-2,48% à 41,94 euros) et BNP PARIBAS (-1,33% à 53,39 euros), Schneider a été l'un des principaux contributeurs à la baisse du CAC 40.

* A rebours de tendance PPR a avancé de 0,18% à euros, seule valeur du CAC 40 avec ESSILOR (+0,24% à 53,78 euros) a terminé en territoire positif. Le groupe a annoncé le lancement d'une offre de rachat partiel (250 millions d'euros maximum) d'un emprunt obligataire 8,625% d'échéance avril 2014 dont l'encours s'élève à 800 millions d'euros. L'opération s'inscrit dans le cadre de l'optimisation de la structure de la dette du groupe de luxe et de distribution.

* AIR FRANCE-KLM (+2,03% à 11,56 euros) a terminé en tête des rares hausses du SBF 120, soutenu, comme le reste du secteur du transport européen (+0,84% pour l'indice Stoxx sectoriel) par le net repli des cours du pétrole, le baril de brut léger américain reculant de 3,02% à 106,60 dollars à 17h45.

* UBISOFT (-3,72% à 7,371 euros) a effacé ses gains de la veille sur des prises de bénéfices. Lundi, le titre avait pris 4,55% à la faveur notamment d'un entretien du PDG du groupe, Yves Guillemot, dans lequel le dirigeant disait espérer dépasser ses concurrents Electronic Arts et Activision, selon des analystes.

* PSB INDUSTRIES a progressé de 4,68% à 30 euros dans un volume anormalement élevé, près de 13 fois sa moyenne quotidienne des trois derniers mois après la publication d'un chiffre d'affaires trimestriel en hausse de près de 20%.

* CASINO a fini en repli de 1,72% à 70,32 euros avant la publication, après la clôture du marché, de son chiffre d'affaires du premier trimestre.

Raoul Sachs et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Matthieu Protard

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...