Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Roberto cavalli fait attendre ses courtisans

Marché : Roberto cavalli fait attendre ses courtisans

Roberto cavalli fait attendre ses courtisansRoberto cavalli fait attendre ses courtisans

par Mark Potter

LONDRES (Reuters) - Roberto Cavalli a une longue ligne de courtisans mais entend mener à bien sa restructuration avant d'envisager une mise en vente ou une introduction en Bourse, a déclaré lundi le directeur général de la maison de mode italienne.

"Il y a une longue queue qui est train de se former parce qu'ils sentent que quelque chose est en train de se passer", a déclaré Gianluca Brozzetti lors du sommet du luxe organisé par Reuters.

Il entend néanmoins terminer la rénovation de ses magasins à un horizon de douze à dix-huit mois et conclure un nouvel accord de licence avant d'engager des négociations avec de potentiels acquéreurs ou d'envisager une introduction en Bourse.

"Il est encore tôt maintenant. Nous voulons attendre d'avoir des références", a-t-il expliqué.

Les acquisitions et les introductions en Bourse se sont accélérées dans le secteur du luxe, qui a vivement rebondi depuis l'an dernier après le trou d'air de la crise financière grâce à la forte demande des marchés émergents.

Labelux, le groupe autrichien propriétaire notamment des marques de chaussure Bally, a ainsi annoncé dimanche le rachat de Jimmy Choo.

Gianluca Brozzetti, qui a rejoint la société familiale Roberto Cavalli en 2009 après avoir exercé chez Gucci et Louis Vuitton, a par ailleurs affirmé qu'il y avait souvent une logique à ce que les marques individuelles rejoignent un grand groupe pour réaliser leur potentiel.

RÉNOVATION DES MAGASINS

Fondée il y a 40 ans par le florentin Roberto Cavalli, la maison, connue notamment pour ses imprimés animaliers, a renoué avec les bénéfices l'an dernier. Elle avait été durement touchée par la récession, notamment en raison des problèmes financiers d'Ittierre Holdings, son partenaire pour Just Cavalli, une ligne destinée à un public plus jeune.

Les ventes de la maison de mode ont cependant reculé de 6% à 176 millions d'euros en 2010, en partie en raison d'une érosion des revenus générés par les royalties sur la marque.

En février, la maison Roberto Cavalli a signé un accord de licence d'une durée de 10 ans avec Renzo Rosso, le fondateur de la marque Diesel. Avec ce partenaire de longue date, Cavalli prévoit de produire une nouvelle collection pour la ligne Just Cavalli et d'ouvrir de nouvelles boutiques en Chine.

Selon Gianluca Brozzetti, ce nouveau contrat ne devrait pas avoir véritablement d'impact avant 2012-2013.

D'ici là, les ventes de détail sont appelées à croître fortement, a estimé le directeur général de la maison florentine. Après avoir progressé de 19% au premier trimestre, il prévoit qu'elles devraient s'accélérer aux alentours de 29 à 30%, notamment grâce aux ouvertures de nouvelles boutiques, à la demande soutenue en Chine et à l'expansion de la maison sur le segment des accessoire.

L'Ebitda devrait se maintenir aux environs de 15% des revenus en raison des investissements engagés pour renover ses magasins, ce qui permettra notamment de mettre en valeurs ses nouvelles lignes d'accessoires.

Selon Gianluca Brozzetti, les ventes du magasin amiral de Paris, qui a été rénové, sont encourageantes.

"Nous avons enregistré des hausses incroyables ... bien plus que 10%", a-t-il précisé.

Avec Antonella Ciancio à Paris, Nathalie Olof-Ors pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...