Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Reprise de l'once après le test des 1.700 dollars

Marché : Reprise de l'once après le test des 1.700 dollars

tradingsat

(CercleFinance.com) - Après une chute aussi vertigineuse qu'inouïe depuis environ trois décennies, l'heure était à la reprise sur le marché de l'or. Au terme du premier fixing londonien de la journée, l'once de 31,10 grammes cotait 1.787 dollars (+ 58 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.191,04 euros (+ 36,5 euros).

Après avoir atteint en début de semaine un record historique situé sur le marché spot aux environs de 1.918 dollars, l'once a chuté jusqu'à 1.702 dollars trois jours plus tard.

Les cambistes de Pictet & Cie se font ce matin l'écho des étranges rumeurs baissières qui ont pu circuler des derniers jours sur les marchés, “avec notamment la vente du métal jaune par Mouammar Kadhafi, mais aussi la vente de lingots par les banques centrales, afin de financer le plan de sauvetage grec.”

En outre, le relèvement sensible des appels de marges par les marchés de produits dérivés sur l'or chinois (le Shanghai Gold Exchange) et américain (CME) à très courte échéance a incité les opérateurs qui ne pouvaient s'y conformer à vendre leurs positions.

“La décision du CME de relever les appels de marge de 27% sur les contrats à terme sur l'or, pour la 2ème fois du mois, a aussi induit une pression baissière sur les prix”, commentent MKS Finance, négociant helvétique en métaux fins et propriétaire du fondeur PAMP.

MKS explicite : les spéculateurs intervenant sur le Comex devront effectuer un dépôt initial de 9.450 dollars contre 7.425 dollars précédemment pour chaque position sur chaque “lot”, qui correspond à 100 onces d'or.

“En agissant de la sorte, le CME vise à freiner la spéculation en rendant plus coûteuse [de 27,3% en l'espèce] la détention d'une même position sur or”, indiquent-ils, en ajoutant que des corrections de ce genre attirent généralement en masse les acheteurs de métal physique, qui se ruent alors vers les comptoirs.

“Cette correction était attendue, suite à l'interminable liste de records enregistrés depuis le début de l'année”, ajoute Pictet.

Triland Metals écrit que “durant cette phase de liquidation, nombreux ont été ceux qui ont opté pour l'argument 'il existe une bulle sur l'or'”, comme tel a souvent été le cas lors des corrections qui ont émaillé le marché haussier du métal jaune depuis 10 ans. “Cependant, les facteurs techniques et fondamentaux restent en place”, comme les craintes souveraines “qui ne vont pas s'évanouir par magie.”

Selon Triland, la tendance haussière de long terme reste en place tant que les 1.550 dollars n'auront pas été cassés. “Le marché est toujours haussier et nombreux étaient ceux qui attendaient la saine correction qui vient de se produire”, ajoute Triland.

L'encours de l'ETF aurifère SPDR Gold Shares a cessé de reculer hier soir et est resté stable à 1.232,31 tonnes.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta soulignent la clôture du spot US à 1.758 après un point bas à 1.702. Ils calculent que la ligne basse du canal haussier à trois ans se situe à 1.694, niveau qui constitue un support solide.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...