Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Repli sous 3800 dans sillage stmicro et valeurs auto

Marché : Repli sous 3800 dans sillage stmicro et valeurs auto

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les scores évoluent peu à la mi-séance outre Atlantique: Wall Street reste hésitant mais les dégagements de précaution l'emportent avec un Dow jones en repli de -0,45% et un 'S&P' qui s'effrite de -0,15%.

Le Nasdaq retrouve un peu de vigueur et grappille +0,15% dans le sillage d'Apple qui franchit le cao des 400$. Paris a terminé sur une note de lourdeur (-0,66%) à 3.787Pts alors que le CAC40 flirtait avec les 3.800Pts en fin de séance. Ce recul contraste avec la résistance dont a fait preuve l'Euro-Stoxx50 qui ne s'effrite que de -0,1%: le CAC40 a subi le repli global du secteur automobile et de ST-Micro en particulier. L'Euro-Stoxx50finit presque à l'équilibre grâce à la bonne tenue de Francfort (+0,1%) et Milan (+0,3%).

Les chiffres contrastés publiés en cours d'après-midi aux Etats Unis n'ont pas réussi à faire la différence. La crainte d'un défaut de paiement américain -suite au bras de fer entre Barack Obama et son opposition républicaine- continue de geler les initiatives à l'approche de la date butoir du 2 août.

'Le FMI, sans surprise, a prévenu hier, dans son rapport annuel sur l'économie américaine, que les États-Unis risquaient de subir 'un choc grave' si le Congrès n'agissait pas à temps sur le plafond de la dette', note pour sa part un analyste d'Aurel BGC.

Aussi, les investisseurs ont peu réagi à la parution d'un bon indice de confiance du consommateur américain: le baromètre du Conference Board est ressorti à 59,5 en juillet, contre 57,6 en juin, alors que les économistes l'attendaient plutôt en baisse autour de 56.

En revanche, les ventes de logements neufs aux États-Unis ont diminué de 1% à 312.000 unités en rythme annualisé en juin 2011, alors que les analystes anticipaient une hausse à un peu plus de 320.000 unités. Le Dollar reste sous pression ce soir face à l'Euro qui grimpe de +0,85%, au contact de la résistance majeure des 1,45000$.

Les marchés se sont montrés plutôt réactifs aux trimestriels publiés ce mardi, et notamment à ceux de ST-Microelectronics qui chute de 11,2% à 5,67 euros dans des volumes proches de 20 millions de titres. St Micro est sanctionné pour ses résultats, significativement inférieurs aux prévisions, avec un recul de sa marge brute sous l'effet de l'évolution de son mix-produits et d'effets de change défavorables (l'un des principaux problèmes reste la baisse des commandes de Nokia et les pertes récurrentes de la filiale commune avec Ericsson).

Les valeurs automobiles ont aussi pesé sur la tendance: elles ont chuté dans le sillage de Faurecia (-7,7% avec des ventes en progression moins forte qu'attendu) ce qui est de mauvais augure avant la publications de leurs résultats d'ici la fin de la semaine: Renault perd 2,8, Peugeot 3,2% à 29,5 euros, Michelin -2,5% à 63,27 puis Valéo avec -3,25%...

À l'inverse, seules des valeurs de nature 'défensive' parviennent à tirer leur épingle du jeu, comme Pernod Ricard (+1,3) qui devance EDF (+1,25%)ou Alcatel-Lucent (ce n'est pas une défensive !) et France Telecom (+0,9% à 14,4 euros).

TF1 flambe de 7,5% et prend ainsi de loin la tête du SBF120, dopé par la publication de résultats trimestriels marqués par une rentabilité 'bien meilleure que prévu', selon Gilbert Dupont.

Seb lâchait par contre 6,3% à 68,23E après la parution de résultats de premier semestre 'en bas de consensus'. Sa marge opérationnelle a baissé de 7,6% à 155 millions.

Orpéa prend 1% à 34,7 euros, à la suite d'un investissement de 88 millions d'euros par FFP qui acquiert ainsi 6% du capital du groupe de prise en charge de la dépendance.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...