Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Repli généralisé de l'euro après la fed

Marché : Repli généralisé de l'euro après la fed

tradingsat

(CercleFinance.com) - La monnaie unique européenne confirmait ce midi le mouvement de recul face au dollar qu'elle avait engagé peu après 16 heures, hier mercredi. Aux environs de 13 heures, l'euro recule ainsi de 0,71% à 1,4234 dollar US, après avoir perdu 0,44% la veille. Le recul est également de mise face au franc suisse (- 0,55% à 1,1973) et le yen (- 0,56% à 114,7).

Sur l'agenda statistique européen, on a appris ce matin que les nouvelles commandes à l'industrie ont, dans la zone euro, accusé une décélération au mois d'avril, ne progressant que de 0,7% alors que les analystes tablaient sur un chiffre de +1,0%.

De plus, l'indice PMI flash composite Markit de l'activité globale dans l'Eurozone s'est replié de 55,8 en mai à 53,6 en juin. Il atteint ainsi un plus bas de 20 mois et recule à un rythme qualifié 'd'inquiétant' par Markit. Le taux d'expansion se maintient bien en Allemagne, mais la croissance ralentit en France. Dans le reste de l'Eurozone, l'activité globale fléchit pour la première fois depuis novembre 2009.

Ces deux statistiques décevantes tendent à peser sur la valeur relative de la monnaie unique, dans un contexte incertain quant aux dettes souveraines de la zone euro.

A l'issue du FOMC, le comité de politique monétaire américain, les déclarations de la Fed ont été très suivies hier soir. 'Le communiqué final et la conférence de presse de Ben Bernanke offrent une vision peu optimiste de l'économie américaine', estiment les analystes d'Aurel BGC. 'Les membres du FOMC sont 'déçus' par les derniers indicateurs d'activité'.

Ils ont d'ailleurs abaissé leurs prévisions de croissance, ce qui était attendu, mais estiment que le ralentissement n'est que temporaire. Le PIB US n'est plus attendu qu'en hausse de 2,7 à 2,9% cette année, contre de 3,1 à 3,3% précédemment, la fourchette prévisionnelle de taux de chômage passant de 8,4-8,7% à 8,6-8,99%, souligne Jyske Bank.

Le FOMC “a aussi dressé la liste des raisons pour lesquelles la mise en place d'un programme 'QE3' n'est pas nécessaire, ce qui signifie en gros que l'ère des liquidités bon marché est arrivée à sa fin', souligne un observateur. LE QE 2, second plan d'assouplissement quantitatif, se terminera à la fin du mois. Il avait contribué à affaiblir la valeur du dollar, selon nombre de spécialistes, mais il ne sera donc pas reconduit.

Bref, 'nous maintenons notre opinion : la parité euro/dollar connaît selon nous une phase de correction', écrivent ce matin les analystes de Jyske Bank qui voient la parité tomber à 1,40 dollar l'euro d'ici un mois.

Chez Pictet & Cie à Genève, on partage le même pronostic baissier sur l'euro à moyen terme. Et pour cause : “selon certaines spéculations du marché, le Premier ministre grec Georges Papandreou peinerait à trouver une majorité pour faire passer un nouveau plan d'austérité fin juin”, écrivent ce matin les spécialistes.

Dans l'après-midi, en provenance des Etats-Unis, on attend les publications des inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage (prévision : 415.000 ; précédent : 414.000) puis des ventes de logements neufs en mai, aux États-Unis (prévision : 310.000 ; précédent : 323.000).

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...