Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Repli du ca trimestriel d'adp, plus optimiste pour le trafic

Marché : Repli du ca trimestriel d'adp, plus optimiste pour le trafic

tradingsat

par Jean-Michel Bélot et Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - En dépit d'une hausse du trafic, ADP a annoncé vendredi une baisse inattendue de son chiffre d'affaires au premier trimestre, affecté par la fin de contrats à l'international et par la situation politique en Libye.

L'opérateur des aéroports parisiens de Roissy et d'Orly s'est donc dit confiant dans sa capacité à accélérer légèrement cette année la croissance de son chiffre d'affaires et de son Ebitda en se montrant un peu plus optimiste sur ses perspectives de trafic.

Celui-ci devrait enregistrer une croissance proche du haut de la fourchette de 4-5% fixée par le groupe, a déclaré le directeur financier Laurent Galzy.

Le trafic d'ADP a progressé de 9,7% sur la période janvier-avril en rythme annuel, une hausse ramenée à 3,7% en excluant l'impact du nuage de cendres du volcan islandais Eyjafjöll qui avait paralysé le ciel européen au printemps 2010.

"Si on ne prend pas en compte l'effet de base lié au volcan, ce que nous avons fait au cours des quatre premiers mois est parfaitement en ligne avec le haut de la fourchette", a expliqué Laurent Galzy lors d'une conférence téléphonique.

"C'est encourageant, mais cela ne prouve pas que nous serons exactement à ce niveau (...) ou au-dessus", a-t-il ajouté.

LE CA DU 1ER TRIMESTRE JUGÉ DÉCEVANT

L'action reculait de 1,04% à 65 euros vers 10h30, accusant l'une des plus fortes baisses du SRD, sous le coup de la baisse de 0,4% du chiffre d'affaires trimestriel à 644 millions d'euros malgré une hausse de 3,9% du trafic passagers sur la période.

"Une publication légèrement décevante même si ce sont surtout des éléments négatifs non récurrents qui pèsent sur le CA", observent les analystes de CM-CIC, pour qui le chiffre d'affaires est inférieur à leurs prévisions (683 millions) et au consensus (677 millions).

Les activités internationales d'ADP ont été impactées par la fin d'importants contrats au Moyen-Orient et par l'arrêt de l'activité aéroportuaire du groupe en Libye, en raison de la situation politique.

L'Association internationale du transport aérien (Iata) a dit début mai s'attendre à une accélération du trafic aérien au second semestre, après un ralentissement depuis mars sous l'effet conjugué du cataclysme au Japon et des révolutions arabes.

BAA, opérateur de l'aéroport d'Heathrow, le plus fréquenté d'Europe, et Air France-KLM ont cependant annoncé cette semaine un rebond de leur trafic en avril, bénéficiant du même effet d'optique lié au volcan.

Sur le seul mois d'avril, le trafic d'ADP a progressé de 27,6% et de 3,2% en excluant cet effet de base.

La répercussion des prix du pétrole sur les tarifs des billets dissuade bon nombre de touristes à prendre l'avion, a cependant souligné l'Iata début mai.

Laurent Galzy s'est par ailleurs refusé à tout commentaire sur une information des Echos de vendredi, selon laquelle le Fonds stratégique d'investissement (FSI) aurait confié un mandat à la banque Citi afin d'étudier l'opportunité de céder sa participation de 8% dans ADP.

Edité par Nicolas Delame

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...