Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Rebond massif pour le dernier fixing de 2011!

Marché : Rebond massif pour le dernier fixing de 2011!

tradingsat

(CercleFinance.com) - Pour son dernier fixing de l'année 2011, le prix du métal jaune s'est (enfin ?) offert un ample rebond sur la place de Londres. Au terme du 1er et seul fixing de cette journée, l'once de 31,10 grammes cotait 1.574,5 dollars (+ 43,5 dollars par rapport au fixing de la veille au soir) et 1.211,47 euros (+ 32,9 euros).

Le London Bullion Market, marché de référence pour l'or et l'argent utilisé par les banques centrales et nombre de grandes sociétés minières, est selon la tradition britannique fermé l'après-midi du jour ouvré précédant les fêtes de fin d'année. Il n'y aura donc pas de second fixing cet après-midi, comme tel avait été le cas vendredi dernier.

Selon les prix de Londres, l'once termine donc l'année 2011 sur hausse une 11,6% en dollars et de 14,8% en euros. Il s'agit des 11ème et 12ème années de hausse consécutives dans chacune de ces deux devises.

Dernièrement, Edmond de Rothschild AM se montrait cependant confiant. Selon la gestion parisienne, la baisse récente de l'or a d'abord pour cause des prises de bénéfices sur “la seule classe d'actifs encore en hausse en 2011”. Ensuite, des seuils techniques ont été cassés, déclenchant des mouvements de ventes quasi-automatiques. Et engin, “des institutions financières européennes (vendent) ou (prêtent) leur or pour parer à la crise de liquidités en dollar”, indiquent les gérants.

Si ces éléments devraient peser quelques temps, Edmond de Rothschild AM souligne que les fondamentaux demeurent robustes et qu'ils constitueront “autant de moteurs pour que la longue marche haussière (entamée voici 11 ans) se poursuive encore en 2012.”

Dans la dernière édition de sa revue mensuelle “The Alchemist”, la London Bullion Market Association retranscrit des propos tenus par le québécois Pierre Lassonde, fondateur du mineur canadien Franco-Nevada et ancien patron du géant américain Newmont Mining et du Conseil mondial de l'or, lors d'une conférence organisée le 19 septembre à Montréal. C'est-à-dire, à quelques semaines près, au moment où le prix de l'or a atteint son record historique autour des 1.920 dollars sur les marchés au comptant - et 1.896,5 dollars à Londres, le 5 septembre.

Il se livre à quelques rappels utiles. 'Le prix de l'or s'est effondré de 50% entre 1974 et 1976, et nombre d'intervenants ont alors fait faillite. Nous pourrions connaître une correction de cette magnitude dans le cadre du marché haussier', pronostiquait-il alors, en se disant même persuadé qu'un tel mouvement de baisse interviendrait.

Rappelons que l'once d'or avait ensuite atteint, selon les prix de Londres, un unique record de 850 dollars durant la seule séance 21 janvier 1980. Puis il avait entamé immédiatement le 'grand hiver de l'or' en perdant plusieurs centaines de dollars dans les jours et mois qui ont suivi.

Et Pierre Lassonde de conclure, sur un ton prophétique : après cette saine correction, 'on pourrait assister à une ultime phase explosive de ce marché haussier susceptible de porter l'or à des prix que peu de gens imaginent'.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta soulignaient hier que l'once a cassé son plus bas du 26 septembre hier au comptant. “La tendance haussière de long terme installée sur les plus bas d'octobre 2008 reste intacte, mais elle a été cassée en cotations journalières et devrait être de nouveau testée, sinon brisée, à court terme”, notaient hier les spécialistes. Support à 1.538, résistance à 1.715 dollars.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...