Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Rebond général de l'euro, surtout face au franc

Marché : Rebond général de l'euro, surtout face au franc

tradingsat

(CercleFinance.com) - La monnaie unique européenne rebondisait ce midi sur un point bas de 1,4143 dollar et gagne à cette heure 0,94% à 1,4322 dollar. Son redressement contre le franc helvétique est encore plus spectaculaire (+ 2,40% à 1,118) après que la Banque nationale suisse ait encore abaissé ses taux à très court terme. Malgré tout, le prix de l'or a dépassé les 37 euros du gramme pour la 1ère fois de son histoire.

La devise européenne semble tenir le choc en dépit d'une information selon laquelle le ministre italien des Finances, Giulio Tremonti, se serait rendu ce matin chez Jean-Claude Juncker, premier ministre et grand argentier du grand-duché de Luxembourg qui est aussi 'patron' de ses pairs européens.

En attendant, le taux servi par les emprunts d'Etat italiens reflue légèrement, bien qu'il reste supérieur à 6%, comme tel est le cas depuis le 1er août.

En outre, les dernières nouvelles du Vieux continent ne sont guère encourageantes : l'indice PMI des services a reculé à 51,6 en juillet et affiche un plus bas depuis septembre 2009, premier mois de l'actuelle phase de reprise. 'L'étendue du ralentissement est particulièrement inquiétante, tous les pays couverts par l'enquête montrant des signes de faiblesse', souligne Rob Dobson, senior economist à Markit.

Mais le sentiment dominant actuellement est la crainte d'une dégradation de la notation de la dette fédérale américaine, qui récemment encore était réputé comme le plus sûr placement au monde. “Fitch et Moody's confirment la notation souveraine américaine 'triple A' mais restent réservés sur le long terme si le pays ne fait pas d'efforts budgétaires conséquents d'ici 2013; nous attendons bien sûr l'avis de Standard & Poor's qui était plus sévère sur les Etats Unis en juillet dernier. L'abaissement de 'AAA' à 'AA+' de la solidité financière américaine constituerait un choc important pour la première économie du monde, celle qui a le plus de créanciers sur la planète”, commente-t-on à ce propos chez Barclays Bourse ce matin.

'Il y a toujours l'interrogation sur la capacité des États-Unis à conserver leur précieuse note 'AAA' auprès des agences de notations, sachant que l'agence chinoise Dagong a revu à la baisse la sienne', note de son côté un spécialiste d'IG Markets.

“L'épisode de l'été (augmentation du plafond de la dette aux Etats-Unis) étant terminé, quelles seront les prochaines préoccupations des investisseurs? Un nouveau plan de relance? Quelle pourrait être l'étincelle permettant aux économies mondiales de repartir sur le chemin de la croissance ?”, s'interroge-t-on chez Pictet & Cie ce matin.

“Nous gardons un oeil attentif sur l'état des finances de plusieurs Etats membres de l'UE et les réactions des investisseurs”, indiquent-ils aussi.

Les regards se tournent évidemment vers les valeurs refuge ce matin. Désespérée par la vigueur du franc, la banque centrale helvétique veut tenter de ramener le Libor (le taux interbancaire offert à Londres) à trois mois “aussi proche que possible de zéro” en le ramenant de 0%-0,75% à 0%-0,25%. La Banque nationale suisse (BNS) annonce aussi la mise à disposition de liquidités dans les jours à venir.

L'établissement émetteur helvétique affirme que “le franc suisse est actuellement extrêmement surévalué, ce qui constitue une menace pour l'évolution de l'économie et accroît les risques d'une dégradation de la stabilité des prix en Suisse”.

Ainsi, l'euro parvient à se reprendre de 2,40% contre le franc à 1,1118 et le dollar de 1,46% à 0,7761, sans pour autant empêcher des baisses respectives de 10,9% et 16,7% depuis le début de l'année.

A Londres ce matin, l'once d'or a affiché un double record historique avec des fixings de 1.667,50 dollars et 1.163,40 euros, soit environ 37,40 euros le gramme.

Cet après-midi, c'est dans un contexte troublé que les investisseurs prendront connaissance de l'enquête ADP sur l'emploi privé aux États-Unis. Le consensus vise 100.000 créations de postes en juillet, après 157.000 en juin.

Les commandes de biens durables pour juillet, l'indice ISM des services et les stocks hebdomadaires de pétrole seront eux aussi dévoilés au fil de l'après-midi.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...