Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Rebond des bourses et de l'euro, espoirs du côté de la bce

Marché : Rebond des bourses et de l'euro, espoirs du côté de la bce

Rebond des bourses et de l'euro, espoirs du côté de la bceRebond des bourses et de l'euro, espoirs du côté de la bce

par Natsuko Waki

LONDRES (Reuters) - L'euro rebondit franchement lundi en milieu de journée, de même que les marchés d'actions tirés par les valeurs bancaires après avoir ouvert en nette baisse, à la faveur d'espoirs de voir la Banque centrale européenne baisser ses taux d'intérêt pour soutenir l'économie.

La BCE est la seule des quatre 'grandes' banques centrales internationales à avoir enclenché un cycle de hausse des taux, les relevant à deux reprises depuis avril. L'apaisement des tensions inflationnistes conforte ceux qui pensent que la BCE sera contrainte d'assouplir sa politique monétaire en raison de l'atonie de la croissance.

"La BCE ne s'engage jamais à l'avance et des abaissements de taux ne peuvent être exclus. Tout dépend des évolutions à venir", a déclaré dans la matinée Ewald Nowotny, membre du conseil des gouverneurs de la BCE.

L'euro, qui avait touché un nouveau plus bas de 8 mois contre le dollar et un plus bas de 10 ans face au yen, est repassé au-dessus de 1,35 dollar à la faveur des spéculations sur la BCE et d'un indice Ifo du climat des affaires en Allemagne meilleur que prévu bien qu'en baisse.

L'anticipation d'une action de la BCE nourrit aussi un rebond des cours pétroliers. Le Brent, qui était tombé en deçà des 102 dollars, se traite autour de 104,80 dollars le baril et le brut léger américain, qui avait été ramené juste au-dessus de 77 dollars, est remonté au-dessus de 80 dollars le baril.

L'économiste de l'institut Ifo Klaus Abberger a dit s'attendre à un retour du taux de refinancement de la BCE à 1% - contre 1,5% actuellement - tout en soulignant qu'il est difficile d'anticiper quand cette baisse pourrait intervenir.

Cette perspective a quelque peu relégué au second plan les inquiétudes concernant la crise de la dette dans la zone euro et les difficultés des dirigeants européens à la juguler.

Sur les marchés d'actions, la Bourse de Paris reprend environ 3%, tout comme la Bourse de Francfort, soutenues par les valeurs de l'assurance et de la banque, dont les indices reprennent respectivement près de 6% et 4,7%.

Les Treasuries américains et les Bunds allemands sont en repli en réaction à la bonne tenue des marchés actions, mais la prudence reste de mise et le sentiment prédominant est que cette baisse ne sera que de courte durée sur les marchés obligataires.

Les futures sur indices de Wall Street suggèrent désormais une ouverture en nette hausse alors qu'ils donnaient un marché en baisse marquée en début de journée.

DES EURO-OBLIGATIONS JUGÉES "INÉVITABLES"

Les Bourses asiatiques avaient pourtant terminé en net repli, les investisseurs étant une fois de plus échaudés par le fait que les discussions des dirigeants européens, notamment concernant un renforcement du FESF, n'aient abouti sur rien de concret.

L'Europe a une nouvelle fois été appelée dimanche à muscler sa réponse à la crise de la dette qui l'afflige, le Fonds monétaire international demandant notamment plus d'actions de la part de la Banque centrale européenne. Selon le FMI, la BCE est en effet le seul acteur suffisamment fort pour "effrayer" les marchés financiers.

"Tant que les responsables politiques n'auront pas mis au point une solution sur le long terme pour traiter la crise de la dette, les perspectives à court terme pour le cuivre et les marchés actions resteront négatives", a dit Ong Yiling, analyste chez Phillip Futures.

Klaas Knot, membre du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE), a appelé lundi à la création d'une autorité budgétaire indépendante pour imposer des sanctions aux pays de la zone euro présentant un fort déficit.

Il juge également "inévitable" l'introduction d'euro-obligations communes à la zone euro.

Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...