Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Rallye de fin d'année à wall street

Marché : Rallye de fin d'année à wall street

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street n'est pas parvenu à égaler les 10 à 11% des places européennes mais avec des écarts de +7 à +7,5%, les indices US tutoient des records historiques de hausse hebdomadaire. A une semaine de la séance des '4 sorcières' les spécialistes se demandent si le 'rallye de fin d'année' va se résumer à la sorte de 'hausse ketchup' que nous venons de vivre ou si le bouquet final reste à venir la semaine prochaine.

Le 'S&P' et le Nasdaq 'Composite' qui gagnaient +1,25% en début de séance ont fait une incursion 'dans le vert' (+0,3%) en terme de performance annuelle tandis que le Dow Jones et le Nasdaq-100 affichaient alors +5%.

Les conditions macro-économiques, la disparition du 'quantitative easing', le gonflement des déficits sur fond de blocage politique total justifient-ils un score annuel plus flatteur ?

Wall Street se remet à croire à une embellie du marché du travail après la publication des statistiques de l'emploi aux Etats Unis à 14H30: le nombre de nouveaux 'jobs' s'élève à 120.000, ce qui est conforme au consensus. En revanche, la chute spectaculaire du taux de chômage de 9% à 8,6% est carrément inexplicable, sauf toilettage massifs des fichiers et rejet dans le 'néant statistique' de plus de 500.000 personnes (dont il est évident qu'elles n'ont pas retrouvé d'emploi ni ne sont parties massivement à la retraite). Ce sont en fait 350.000 personnes qui auraient renoncé à trouver un travail, ce qui constituerait un triste record pour l'année en cours.

La bonne surprise du jour, c'est la révision à la hausse des chiffres d'octobre (+20.000) puis de septembre (+50.000)... mais Wall Street n'en a pas vraiment tiré parti. Le mouvement de cours le plus spectaculaire de 'l'après-emploi US' effectait l'Euro qui a fini la semaine quasi stable à 1,336$ après avoir culminé vers 1,3520$ vendredi midi. Le caractère de baromètre de la confiance de l'Euro s'avère totalement hors de propos depuis une quinzaine de jour: il n'a ni plongé avec le CAC40, ni accompagné -sinon de très très loin- son récent rebond.

Le net raffermissement du Dollar a peut être alerté les investiseurs à la veille du week-end et les indices US ont nettement fléchi en fin d'après-midi pour terminer quasi inchangés (le Nasdaq grappille +0,03%, le Dow Jones 'perd' -0,01% et le Standard & Poor's -0,02%).

Sur la semaine écoulée, Wall Street a clairement surfé sur le retour de la liquidité symbolisée par l'injection d'une quantité illimitée de Dollar dans le système bancaire mondial par la FED et ce qui présente l'apparence d'une avancée politique en Europe.

Nicolas Sarkozy et Angela Merkel semblent vouloir aboutir à la création d'une 'union budgétaire' et oeuvrer à une refondation des Traités européens. Les deux dirigeants se retrouveront lundi pour mettre au point les derniers détails du sommet européen de jeudi et vendredi: pour l'heure, les marchés n'ont pas eu grand chose à se mettre sous la dent, si ce ne sont de vagues projets de création de 'dettes bleues' (garanties à 100% et assimilables à des 'Bunds') et 'rouges' (pouvant afficher des rendements beaucoup plus élevés).

De nouveaux mécanismes sont également à l'étude pour renforcer le FESF dont la force de frappe semble largement émoussée depuis l'adoption du principe d'un 'effet de levier' (le FMI pourrait abonder le FESF).

L'ébauche d'une résolution de la crise des dettes souveraines a fait bondir le secteur bancaire de +20% en Europe, entrainant dans son sillage les banques américaines: Bank of America a pris 2,1%, Goldman Sachs +3% Citigroup a grimpé de +4,4%, JP-Morgan de +6,15%, Morgan Stanley de +7%.

Cela n'a pas suffi car de nombreuses cycliques ont subi des prises de bénéfices mais le Dow Jones aurait pu finir dans le vert sans les -1,8% sur Hewlett Packard.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...