Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Prudence sur l'euro avant la bce

Marché : Prudence sur l'euro avant la bce

tradingsat

(CercleFinance.com) - Avec mesure en l'attente de la décision de la BCE, demain en début d'après-midi, la monnaie unique européenne perdait du terrain ce midi face au dollar américain comme contre le yen nippon. Vers 12 heures 45, l'euro cédait ainsi 0,33% contre le dollar à 1,2566, et 0,36% face au yen à 100,3.

Rien à signaler en revanche du côté de la livre (- 0,08% à 0,8029). Notons que la Banque d'Angleterre tiendra aussi demain un comité de politique monétaire. Le franc suisse reste toujours inchangé à 1,2011 franc l'euro.

Du côté des statistiques de la matinée, on appris que le volume des ventes du commerce de détail de la zone euro avait augmenté de 0,6% en mai 2012 par rapport à avril, selon Eurostat. Notons que les taux de croissance mensuels pour avril 2012 ont été révisés de -1,0% à -1,4%.

Plus préoccupant : à 46,4 en juin, l'indice PMI final Markit composite de l'activité globale dans l'Eurozone reste fermement ancré en territoire négatif. 'La baisse de la demande entraîne un nouveau recul de l'emploi en juin, les entreprises de la zone euro cherchant à réduire leurs coûts et anticipant une nouvelle détérioration de la conjoncture', explique Chris Williamson, chief economist à Markit.

Le malaise économique se propage de la périphérie vers le noyau dur de la zone. L'activité globale allemande enregistre sa plus forte baisse depuis trois ans tandis que le repli se poursuit en France. Parallèlement, l'Italie et l'Espagne restent plongées dans de profondes récessions.

L'impact négatif de cette sombre statistique est cependant mitigée par l'attentisme avant la réunion de la BCE, demain midi. Selon Barclays Bourse, “le marché anticipe une baisse des taux directeurs de la part de la BCE qui devrait être annoncée demain (baisse de 25 points de base).

Les taux directeurs de la banque centrale basée à Francfort passeraient alors de 1%, niveau déjà historiquement bas; à 0,75%. “La présidente du FMI Christine Lagarde a indiqué hier soir que le FMI ne pensait pas qu'une baisse des taux soit la meilleure politique à l'heure actuelle, contrairement à une politique de rachat d'actifs”, ajoutent les spécialistes.

Selon un cambiste basé en Europe du Nord, “les marchés de devises sont actuellement en mode 'pause'. D'abord, les marchés américains seront fermés pour la célébration de l'Independence Day, aujourd'hui, ensuite, la BCE se réunira demain, et enfin, le rapport sur l'emploi US de juin est attendu vendredi”.

Notons que l'avenir n'est pas rose du coté du dollar américain : dans le sillage de la Fed le 20 juin dernier, le FMI a, hier 3 juillet, à son tour abaissé ses prévisions de croissance du PIB américain : pour 2012, elle passe à 2% contre 2,1% selon l'édition d'avril de ses perspectives économiques mondiales, et à 2,25% en 2013, contre 2,4% précédemment.

Le Fonds a aussi mis en garde contre la “falaise fiscale”, c'est-à-dire l'expiration des allègements d'impôts actuels attendue l'année prochaine. Le Fonds appelle a un relèvement progressif des taxes “pour ne pas saper la reprise économique en cours”. Il appelle aussi au relèvement “rapide” du plafond de la dette fédérale, décidé par le parlement. Pour mémoire, le déficit du budget fédéral représentait près de 10% du PIB américain en 2011.

Ajoutons que pour Saxo Bank, “le FMI soutient qu'un 'quantitative easing' du coté de la Fed serait nécessaire pour l'économie mondiale.”

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...