Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Près de 10% des assureurs européens ont échoué aux stress tests

Marché : Près de 10% des assureurs européens ont échoué aux stress tests

tradingsat

LONDRES (Reuters) - Près de 10% des assureurs européens devraient augmenter leur capital dans le cas d'un choc économique sévère accompagné d'une chute des Bourses et des taux d'intérêt et d'un krach du marché immobilier, a annoncé lundi le régulateur européen de l'assurance Eiopa.

Treize assureurs, dans cette hypothèse, auraient un déficit de fonds propres collectif de 4,4 milliards d'euros par rapport aux minimas requis par la règle Solvency II, explique le régulateur, qui a dévoilé les résultats de tests visant à jauger la résistance du secteur.

L'Eiopa n'a donné aucun nom mais explique que le faible montant du déficit de fonds propres estimé par rapport à l'excédent de 425 milliards d'euros de l'ensemble du secteur avant application des stress tests démontre que le secteur dans son ensemble est solide financièrement.

"Cela montre que globalement, le secteur de l'assurance européen a un bon amortisseur de chocs au niveau de ses fonds propres", a dit à la presse Gabriel Bernardino, président de l'Eiopa. "A présent, chaque entreprise aura une analyse des domaines où elle est le plus exposée et pourra agir en conséquence".

Bernardino a dit qu'il n'était pas judicieux d'identifier les assureurs exposées à un déficit de fonds propres potentiel car le régime Solvency II à partir duquel les tests ont été conçus pourrait être modifié avant son introduction en 2013.

"La conclusion, c'est qu'il n'y aura d'empressement à augmenter son capital. Le statu quo sera maintenu", a-t-il jugé.

Les assureurs ont mieux surmonté la crise financière que les banques mais quelques faillites et interventions publiques retentissantes ont poussé les autorités de tutelle à surveiller le secteur de plus près.

L'Autorité bancaire européenne, équivalent bancaire de l'Eiopa, doit publier les résultats des tests de résistance bancaires européens ce mois-ci.

EXPOSITION "GÉRABLE"

L'Eiopa a également noté que six assureurs européens seraient exposés à un déficit de fonds propres de 2,5 milliards d'euros dans une autre hypothèse impliquant une flambée des rendements obligataires souverains.

Toutefois, l'exposition du secteur aux obligations émises par des pays de la zone euro sévèrement endettés est "gérable", ajoute-t-il.

Dans un communiqué séparé, les autorités françaises ont déclaré que toutes les compagnies d'assurance hexagonales testées avaient réussi les tests avec des niveaux de capital suffisants.

"Tous les groupes testés ont affiché un ratio de couverture du MCR supérieur à 100%, dans chacun des 3 scénarii principaux ainsi que dans le scénario annexe", a déclaré dans un communiqué l'Autorité de contrôle prudentielle.

Allianz, le premier assureur européen, a expliqué que ses étalons Solvency II étaient déterminés par un modèle interne à la fois plus précis et plus strict que la méthode adoptée par l'Eiopa.

"Pour tous les assureurs travaillant avec des modèles internes, leurs propres résultats apporteront une image plus nette que les chiffres de l'Eiopa", a dit un porte-parole d'Allianz.

Pour le Comité européen des assurances (CEA), organisme qui fédère les assureurs européens, ces tests de résistance "confirment la solidité du marché européen de l'assurance et sa capacité à résister à des hypothèses de graves tensions".

Myles Neligan, Julien Ponthus et Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Matthieu Protard

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...