Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Prada se veut rassurant sur les ventes du luxe

Marché : Prada se veut rassurant sur les ventes du luxe

tradingsat

par Farah Master et Antonella Ciancio

HONG KONG/MILAN (Reuters) - La maison de couture italienne Prada a publié lundi des résultats semestriels en hausse et meilleurs que prévu, qui balaient, selon elle, les craintes d'un ralentissement marqué du marché mondial du luxe.

"Je pense qu'il faut rester calme et ne pas céder à l'hystérie. Je ne vois pas un marché aussi catastrophique", a déclaré Patrizio Bertelli, l'administrateur délégué de Prada, lors de la présentation des résultats aux analystes.

Le 11 septembre, le britannique Burberry avait fait chuter le secteur en Bourse en faisant état d'une croissance moins bonne qu'attendu de ses ventes en Chine, un marché devenu essentiel pour les grandes marques de luxe.

Au contraire, Prada, connu pour ses sacs de cuir et ses robes colorées aux lignes décalées, a dit avoir bon espoir d'atteindre ses objectifs.

"Au vu des chiffres d'août et de septembre, nous avons la conviction que nous atteindrons les objectifs de notre budget", a dit Patrizio Bertelli sans plus de précision.

Le groupe attend une "solide croissance à deux chiffres" de ses ventes à magasins comparables en 2012.

Le patron de Prada s'est refusé à commenter la situation de Burberry mais a affirmé que sa maison bénéficiait d'une offre "flexible" et réactive qui lui permettait de s'adapter à l'environnement de ses différents marchés.

"Nous pensons que c'est une erreur de considérer tous les marchés sur le même plan. Il faut accepter la diversité des marchés et savoir s'adapter aux différents besoins", a-t-il dit, ajoutant que Prada réduisait ses stocks pour garder la maîtrise de ses coûts.

Au premier semestre clos fin juillet, le bénéfice net du groupe milanais a atteint 286,4 millions d'euros - un chiffre proche du consensus de 290,3 millions établi par ThomsonReuters à partir des estimations de six analystes - signant une hausse de 59,5%.

Le résultat avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (Ebitda) a grimpé de 49% à 469,4 millions, représentant 30% du chiffre d'affaires consolidé.

L'Asie-Pacifique, qui compte pour plus du tiers des ventes de la marque, a connu le plus fort taux de croissance. En Chine, le chiffre d'affaires a bondi de 50,2% à 334,6 millions d'euros.

Les analystes estiment que la maroquinerie de Prada a tendance à mieux résister que le prêt-à-porter pendant les période de crise et que la marque devrait assez bien résister grâce à ses sacs et à la puissance de sa marque.

Prada, qui comptait 414 boutiques dans le monde, a précisé qu'il poursuivrait le développement de son réseau de magasins, après l'ouverture (nette) de 26 boutiques au premier semestre.

Son chiffre d'affaires, publié le 6 août, a augmenté de 36,5% à 1,55 milliard d'euros.

Cotée à Hong Kong, l'action Prada a grimpé de 71% depuis le début de l'année, surperformant largement l'indice Hang Seng (HSI) qui affiche une hausse de 12% sur la période. La publication des résultats est intervenue après la clôture de la Bourse.

Véronique Tison et Agathe Machecourt pour le service français, édité par Pascale Denis

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...