Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Peu de mouvements des changes en fin de semaine

Marché : Peu de mouvements des changes en fin de semaine

tradingsat

(CercleFinance.com) - L'euro se tassait de 0,34% ce vendredi midi contre le dollar US et revenait ainsi à 1,2232 dollar l'euro, soit grosso modo le même niveau de celui enregistré en fin de semaine dernière.

Cette relative stagnation est à mettre en perspective avec les spéculations récurrentes sur l'éventuel lancement d'un nouveau plan d'assouplissement quantitatif (QE) de la part de la Fed. Les discours de Ben Bernanke, tout en se montrant un peu plus sombres sur la marche de l'économie américaine, n'ont pas apporté de nouveaux éléments en ce sens.

Le prochain FOMC, le comité de politique monétaire de la Fed, se tiendra les 31 juillet et 1er août.

“Aucune surprise ne devrait venir perturber cette fin de semaine étant donné que les principaux évènements économiques ont déjà été publiés alors que la majorité des investisseurs tente de savoir si la Fed aura finalement recours à un nouveau QE, commente ce matin le courtier NTFX..

La monnaie unique européenne perd cependant 0,39% contre le yen nippon à 96,1 yens l'euro et 0,16% face à la livre sterling à 0,7796, tout en restant toujours stable contre le franc suisse à 1,2010 franc l'euro.

“Aucune direction claire n'est visible sur le marché du Forex”, le marché des changes, indique NTFX, qui évoque sur le Vieux continent des “craintes de contagion de la crise de la dette à de nouveaux pays.”

Du côté européen, la matinée a été peu pourvue en statistique significatives. En revanche, l'actualité souveraine européenne devrait refaire parler d'elle tout à l'heure : “aujourd'hui, l'Eurogroupe devrait donner les détails du plan de sauvetage des banques espagnoles. En fonction de la garantie exigée de l'Etat espagnol, les taux longs d'Etat vont connaître une forte volatilité...', note de son côté Aurel BGC.

On notera justement la tension du rendement à 10 ans de l'emprunt d'Etat espagnol sur le marché secondaire, qui atteint 7,11% ce midi, quand celui d'Italie monte ausi à 6,08%.

“Cette nouvelle séquence de tensions sur les taux ibériques reflète le sentiment d'aversion au risque des investisseurs. L'absence de visibilité sur la capacité de l'Espagne ou de l'Italie à réduire davantage les dépenses publiques, les encourage à rester à l'écart des actifs obligataires des pays du sud, ou à exiger une prime de risque élevée”, commente-t-on chez CMC Markets France

“La volatilité de la paire de monnaie devrait rester élevée à court terme avec les investisseurs prenant de nouvelles positions selon les rumeurs”, conclut NTFX.

Aucune statistique majeure n'est attendue aux Etats-Unis, mais la séance pourrait se montrer volatile avec l'arrivée à expiration de contrats futures et d'options (séance dite des 'trois sorcières').

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...