Bourse > Actualités > Points de marché > pétrole : Le brut profite du vote du bundestag

pétrole : Le brut profite du vote du bundestag

tradingsat

(CercleFinance.com) - Quoique mesuré, l'optimisme était de mise sur l'ensemble des marchés à la suite de la ratification par le parlement allemand du schéma européen adopté par les chefs d'Etat le 21 juillet dernier, après que la Finlande eut fait de même hier. Le pétrole profite lui aussi d'un meilleur sentiment et peu après 13 heures, le baril de Brent de Mer du Nord livrable en novembre gagnait 0,8% à 104,6 dollars quand le WTI américain prenait 0,3% à 81,5 dollars.

Hier pourtant aux Etats-Unis, les statistiques hebdomadaires de l'Energy Information Agency (EIA) ont fait état d'une hausse de 1,9 million des réserves commerciales de brut la semaine passée à 340,96 millions d'unités. Celles d'essence se sont accrues de près de 800.000 unités à 214,87 millions et du côté des distillats (diesel et fuel domestique), une très légère hausse les a porté à 157,68 millions.

Utilisés comme l'une des jauges de la demande américaine, ces chiffres ne sont pas des plus encourageants.

En outre, les analystes de Morgan Stanley ont ce matin estimé que les cours du brut devraient rester contenus les six à douze prochains mois, la perspective étant baissière. Ils estiment que le Brent devrait terminer l'année 2011 sur les 100 dollars le baril.

'Les stocks sont faibles, la demande stable et l'offre tendue, ce qui causé la relative surperformance de l'or noir ces dernières semaines', analysent les spécialistes. Mais d'ici la fin de l'année, la production de la Libye, du Nigeria et de Mer du Nord devrait repartir à la hausse.

En 2012, Morgan Stanley table d'ailleurs sur un prix moyen du baril compris entre 85 et 90 dollars, sachant que les cours pourraient s'avérer inférieurs à cette fourchette au 1er semestre. Tout dépendra de l'importance du ralentissement économique et du rythme de la reprise de la production libyenne, mentionne la note de recherche.

Cependant, la poursuite de la dépréciation du dollar face à l'euro, son principal concurrent, soutient le cours du brut, dont le billet vert est l'unique devise de négoce. A 1,3628 dollar l'euro, la monnaie unique européenne a pour l'heure repris 1,20% contre le dollar en cinq séances.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...