Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Petite hausse de l'euro avant le pib américain

Marché : Petite hausse de l'euro avant le pib américain

tradingsat

(CercleFinance.com) - La monnaie unique européenne restait bien orientée ce midi avant les statistiques américaines, dont celle du PIB pour le 2ème trimestre. Vers 13 heures, l'euro gagnait ainsi 0,24% à 1,2309 dollar l'euro.

La neutralité était de mise contre le yen nippon (+ 0,05% à 96,2 yens l'euro) et le franc suisse (1,2010 franc l'euro), quand l'euro prenait 0,12% face à la livre à 0,7819.

Hier, les propos de Mario Draghi, le patron de la BCE, assurant que la banque centrale ferait ce qu'il faut pour que survive la zone euro, ont été très bien acceuillis par le marché. Ce qui souligne au passage les inquiétudes des investisseurs. “L'espoir d'une intervention de la BCE et de la Réserve fédérale (des Etats-Unis) pour soutenir leur économie respective est désormais dans l'esprit de nombreux investisseurs”, commentait Saxo Banque ce matin.

“Le ministre de l'économie espagnol a déclaré que pour le reste de l'année 2012, l'Espagne respectera ses échéances vis-à-vis de ses créanciers. L'Irlande a elle-aussi rassuré les marchés, en émettant pour la première fois depuis septembre 2010, des obligations à maturité 2017 et 2020” ajoutent encore les spécialistes.

Pour que l'optimisme prudent qui prévaut en zone euro se confirme, il faudra que les actes prennent la suite des paroles. A ce propos, la prochaine réunion du conseil des gouverneurs de la BCE, prévue jeudi prochain, devrait focaliser l'attention des opérateurs.

'Il serait surprenant que la BCE n'agisse pas jeudi prochain', estimait BNP Paribas CIB ce matin. Le risque, selon le bureau d'études, est que l'action de l'établissement de Francfort s'avère inférieure aux attentes du marché, notamment à propos des rachats d'actifs obligataires.

Selon le courtier européen RTFX, “la volatilité devrait rester élevée étant donné que nous ne savons pas comment la BCE va intervenir sur les marchés pour enrayer la crise de la dette.”

A plus court terme, le calme plat devrait cependant demeurer de mise jusqu'à que la publication de la première estimation de la croissance du PIB américain pour le 2ème trimestre, tout à l'heure. Après 1,9% au 1er trimestre, le consensus table grosso modo sur 1,4% au 2ème.

Ce chiffre sera suivi de près car il influencera probablement la décision du prochain comité de politique monétaire (FOMC) de la Fed, prévu les 31 août et 1er juillet. Chez BNP Paribas CIB, on attend de la part de la Fed un discours plus pessimiste sur la conjoncture à cette occasion. Mais il faudra attendre le prochain FOMC, celui des 12-13 septembre selon les analystes, pour que le 3ème programme d'assouplissement quantitatif (“QE 3”) ne soit lancé.

L'indice 'UMich' de confiance du consommateur doit aussi être publié cet après-midi.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...