Bourse > Actualités > Points de marché > Pétrole : Le Brent tient les 110 dollars jeudi midi

Pétrole : Le Brent tient les 110 dollars jeudi midi

tradingsat

(CercleFinance.com) - Vers 13 heures 10, le contrat sur le Brent de mer du Nord livrable en février cédait 0,5% à 110,5 dollars, le WTI américain cédant plus symboliquement 0,1% à 90,9 dollars.

On notera que le cours du WTI américain s'est bien repris depuis mi-décembre, date à laquelle il flirtait avec les 85 dollars. Alors que le cours du brut est étroitement corrélé avec la reprise économique, on peut se demander si l'inquiétude quant aux conséquences du “mur budgétaire” sur la croissance US ne va pas en diminuant.

Pourtant, alors que l'administration Obama escomptait initialement un accord avant Noël, le Congrès n'est toujours pas parvenu à s'entendre alors que c'est le 1er janvier qu'expireront des allègements de taxes et d'impôts, et que parallèlement des coupes automatiques interviendront dans les dépenses. Au total, ce sont 600 milliards de recettes en plus et de dépenses en moins, soit pratiquement 4% du PIB américain, qui seraient mises en place à défaut d'accord.

D'ailleurs, hier, le secrétaire américain Trésor, Timothy Geithner, a écrit au patron groupe démocrate du Sénat une lettre indiquant que le plafond actuel de la dette publique fédérale, soit 16.400 milliards de dollars actuellement, sera atteint le 31 décembre. Le ministère US des Finances va donc commencer à prendre certaines mesures extraordinaires afin de repousser 'temporairement' cette échéance, 'faute de quoi les Etats-Unis manqueraient à leurs obligations légales'.

Ces mesures exceptionnelles devraient permettre de dégager 200 milliards de dollars de marge de manoeuvre, sachant qu'en moyenne 'la dette publique des Etats-Unis augmente de 100 milliards de dollars par mois'. En temps normal, cette 'rallonge' permettrait de tenir deux mois environ. Mais étant donné les incertitudes budgétaires actuelles, ajoute M. Geithner, il est difficile de faire des prévisions à ce sujet.

Certes le temps presse, mais la date du 1er janvier n'est pas forcément fatidique, comme le rappelle un opérateur : à défaut de s'accorder sur un budget, les parlementaires peuvent gagner du temps prorogeant la situation actuelle, et donc en repoussant le vote à (un peu) plus tard.

De plus, on a également appris hier, selon l'agence de presse officielle émiratie WAM, que les forces de sécurité du pays du golfe arabo-persique avaient arrêté les membres d'une cellule terroriste composée d'émiratis et de saoudiens qui visait à s'attaquer à des objectifs tant dans les Emirats qu'en Arabie saoudite, deux importants exportateurs de pétrole et de gaz.

Enfin, notons que les échanges sont faibles dans un marché déserté par nombre d'opérateurs en raison des fêtes de fin d'année.


Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...