Bourse > Actualités > Points de marché > Or : L'once se rapproche des 1700 dollars en ce début d'année

Or : L'once se rapproche des 1700 dollars en ce début d'année

tradingsat

(CercleFinance.com) - Au terme du premier fixing de ce mercredi à Londres, qui est aussi le premier de cette année 2013, l'once d'or cotait ce matin 1.681,5 dollars (+ 17,5 dollars par rapport au dernier fixing en date, soit celui du 31 décembre au matin) et 1.270,1 euros (+ 8,5 euros). La tendance haussière semble se poursuivre puisque sur le marché au comptant, l'once cote environ 1.689 dollars à cette heure.

Rappelons que selon les cours de Londres l'once est passée entre fin 2011 et fin 2012 de 1.574,5 à 1664 dollars (+ 5,7%) et de 1.217,05 à 1.261,6 euros (+ 3,7%). Il s'agit de sa 12ème année consécutive de hausse, comme le souligne ScotiaMocatta.

En sourdine durant les derniers jours de 2012, l'optimisme est de retour en ce début d'année. selon RTFX, le sentiment positif portant le marché “provient de l'accord conclu in extremis au sujet d'une menaçante 'falaise fiscale'”. En effet à Washington D.C., “le Sénat et la Chambre des représentants ont approuvé une proposition de loi qui évitera les conséquences d'une 'falaise fiscale'. Les allocations chômage seront prolongées jusqu'à la fin de 2013 et l'augmentation des impôts touchera seulement les individus avec un revenu supérieur à 400.000 dollars, entre autres mesures”, ajoute le courtier.

“Après avoir été validé par le Sénat, lundi, à 89 voix contre 8, l'accord a ensuite été définitivement validé, le 1er janvier par la Chambre des représentants”, ajoute Barclays Bourse.

L'effet fortement négatif pour l'économie américaine qu'aurait entraîné la hausse automatique des recettes et les baisses des dépenses, d'un total de 600 milliards de dollars (4% du PIB américain) a donc été évité. Mais tout n'est pas réglé pour autant.

Ainsi, RTFX se montre prudent, car cet accord de dernière minute n'efface pas tous les doutes : “bien que rassurante, cette avancée a seulement gagné du temps car elle échoue à régler le problème de la réduction des dépenses publiques. Les dirigeants américains devront trouver de nouvelles manières de gérer la limite de l'emprunt public dans les semaines à venir.”

'Cette question sera dans les prochaines semaines au centre des attentions des investisseurs, d'autant plus que le plafond maximal d'endettement des Etats-Unis (16.400 milliards de dollars) vient d'être atteint', signale de son côté Barclays Bourse.

En attendant, cette nouvelle stimule l'appétit pour les actifs à risques, comme parmi les devises l'euro face au dollar et au yen, les actions et les matières premières. Bien qu'elle se soit atténuée dernièrement, l'or a actuellement tendance à être corrélé aux marchés d'actions et aux actifs risqués en général, phénomène qui semble se confirmer ce matin.

Chez MKS, le négociant en métaux fins genevois, onrelève que les volumes d'échanges ont été des plus limités lors des dernières séances. MKS ajoute que le marché de dérivés américains CME a décidé d'abaisser de 11% ses appels de marges, soit grosso modo le coût de détention d'une position en produits dérivés sur or, à compter du 2 janvier (soit de 7.425 à 6.600 dollars par contrat).

Attention à la moyenne mobile à 200 jours sur le contrat Février, située à 1.667,4 dollars, indique MKS.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta font le point sur la tendance d'ensemble. Selon eux, l'or est toujours enserré au sein d'un triangle de consolidation qui a commencé en août 2011, la 4ème vague d'Elliott étant probablement en cours. Selon eux, une cinquième, plus vive, devrait suivre. Bornes à surveiller : le solide support des 1.520 et, dans le sens de la hausse, la résistance de 1.921, record historique des prix de l'or au comptant.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...