Bourse > Actualités > Points de marché > Or : L'once des plus hésitantes avant la Fed

Or : L'once des plus hésitantes avant la Fed

tradingsat

(CercleFinance.com) - Depuis une semaine maintenant, le prix de l'once de métal jaune évolue dans un canal compris 1.693 et 1.713 dollars. L'issue du comité de politique monétaire de la Fed, demain soir, lui permettra-t-elle de prendre une direction plus tranchée ? En attendant, au terme du premier fixing de ce jour sur le marché de référence de Londres, l'once de 31,10 grammes d'or cotait 1.709,75 dollars (- 2,75 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.318,2 euros (- 5,9 euros).

Chez Standard Bank, on relève, à lecture des dernières statistiques du régulateur US des marchés de matières premières, le CFTC, une contraction massive des positions spéculatives nettes longues sur l'or la semaine passée (- 148,2 tonnes) sur le marché de produits dérivés américain COMEX, signe d'une érosion de la confiance. Il s'agit du mouvement de recul le plus marqué depuis mars, ajoute l'analyste. La baisse des cours qui aurait pu s'ensuivre a cependant été en partie compensée par 'une forte demande physique'.

L'issue du FOMC de la Fed, demain, peut expliquer le scepticisme des investisseurs. Globalement, “les analystes tablent sur un nouveau stimulus monétaire voir même un QE4, en particulier avec les problèmes liés à la falaise fiscale qui risquent d'entamer la confiance du marché”, indiquent les courtiers de RTFX.

'Plusieurs éléments sont certains à l'issue du FOMC de mercredi soir. Les taux d'intérêt resteront inchangés. Le 'QE3' sera maintenu. Et le discours sur la conjoncture restera mitigé', affirme dès à présent Aurel BGC.

Reste la partie aléatoire. En effet, depuis septembre, la Fed mène de front deux programmes non conventionnels : d'abord celle surnommée 'Twist II', une opération d'arbitrage des fonds d'Etat de court terme acquis lors des QE I et II vers vers papiers de long terme. Le rythme mensuel est de l'ordre de 45 milliards de dollars par mois.

Et ensuite le QE III, initié en septembre, et qui ne porte pour l'instant que sur des titres de créances hypothécaires à raison de 40 milliards de dollars par mois. Si comme prévu l'opération Twist II prend fin au 31 décembre, toutes choses égales par ailleurs au 1er janvier prochain, les achats d'obligations d'Etat US cesseront totalement après un débat difficile sur le “fiscal cliff”.

Selon Aurel BGC, “le plus probable est que le FOMC décide de stabiliser les achats totaux de la Fed à 85 milliards de dollars par mois”', ce qui correspond à la somme des deux programmes en cours. En outre et afin de donner un coup de pouce à l'Etat fédéral, la Fed pourrait amender la nature des actifs rachetés : “comme l'anticipe une majorité d'économistes américains, la banque centrale pourrait (aussi) annoncer, mercredi soir, un programme d'achat mensuel de 45 milliards de dollars d'obligations du Trésor”.

Bref, un “QE 4” est possible, mais pas certains, et des intervenants se demandent même si la Fed ne pourrait pas relever ses taux, tout en maintenant les QE. Cette hypothèse serait défavorable à l'or en ce qu'elle accroîtrait l'écart entre son rendement (nul) et celui des produits de taux.

Selon Saxo Banque, sur l'or, “certains opérateurs n'hésitent pas à prendre des profits avant la réunion de la Fed de demain soir”.

En attendant, rien de tel n'était visible du côté de l'encours de métal précieux constituant la contrepartie des ETF aurifères : hier soir, il avait encore légèrement augmenté de 2.500 onces à 84,53 millions d'onces, soit 2.629,3 tonnes.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta estiment que l'once demeure enserrée dans une tendance baissière de court terme. Niveaux à surveiller : support à 1.694, résistance à 1.734.


Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...