Bourse > Actualités > Points de marché > Or : De retour sur les 1.665 dollars, pas de rebond

Or : De retour sur les 1.665 dollars, pas de rebond

tradingsat

(CercleFinance.com) - C'est sur une semaine de gains que le prix de l'or est revenu hier après-midi à cause de de statistiques américaines meilleures que prévu. Et la valeur refuge ne parvenait pas à rebondir ce midi. Au terme du premier fixing de ce vendredi sur le marché de Londres, l'once d'or cotait 1.670,25 dollars (- 0,75 dollars par rapport au fixing de la veille au soir), et 1.243,4 euros (- 6,9 euros).

Après les chiffres provenant la veille des Etats-Unis, le bureau d'études Aurel BGC commentait ce matin : “les statistiques de la journée étaient plutôt favorables, et les résultats des entreprises au quatrième trimestre restent pour la plupart au-dessus des attentes des analystes”..

Évoquant le décrochage de l'or survenu hier, les analystes de RTFX indiquent : “ce type de mouvement illustre parfaitement comment les marchés peuvent être influencés par les sentiments. D'un côté, les traders sur l'or sont inquiets concernant la baisse de la demande globale d'or et se sont débarrassés de leurs positions longues alors que d'un autre côté, les traders cupides ont été massivement shorts.”

On notera que le prix de l'once reste insensible aux dernières nouvelles des bilans des grandes banques centrales. Selon Bloomberg, le total de bilan de la Fed s'est encore étoffé avec les derniers programmes de rachats d'actifs en cours (au rythme de 85 milliards de dollars par mois) et a dépassé le cap symbolique des 3.000 milliards de dollars.

Rappelons que le bilan de la banque centrale forme la contrepartie de la devise dont elle a la charge. Schématiquement, plus un bilan est dégradé, plus la valeur relative de la devise tend à baisser.

En revanche, c'est l'inverse qui se produit en Europe, où la BCE a promis, mais pas encore mis en oeuvre son programme de rachats d'actifs, les fameux OMT. En effet, après l'octroi des deux refinancements de long terme (LTRO) par la BCE aux banques, le 21 décembre 2011 et le 1er mars 2012, certains débiteurs de l'établissement de Francfort ont fait connaître leur intention d'en rembourser une partie de manière anticipée. Selon une annonce de la BCE effectuée en fin de matinée, 278 banques rembourseront un total de 137,2 milliards d'euros le 30 janvier.

Ce chiffre est nettement supérieur aux attentes du consensus : ce matin, le courtier IG rapportait que les opérateurs a anticipaient, grosso modo, un chiffre compris entre 50 et 100 milliards d'euros.

“Un chiffre significativement supérieur à 100 milliards pourrait instiller le doute quant aux disponibilités en trésorerie des banques”, s'inquiétait IG. Mais le spécialiste ajoute que dans ce cas, le bilan de la BCE se contracterait aussi plus que prévu, un facteur favorable à l'euro dans un contexte de “guerre des devises”.

Pas de soutien à attendre de la part des ETF sur or, dont l'encours total s'est tassé hier de près de 156.000 onces à 84,02 millions d'onces.

Chez Commerzbank, on note que 'pour l'instant, l'once tient sa moyenne mobile à 200 jours de 1.663 dollars, mais des tests de cet important niveau techniques sot à prévoir'.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta estiment que l'incapacité de l'or a marquer de nouveaux plus hauts le place dans une configuration baissière. Prochain support à 1.625, résistance à 1.796.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...