Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Stagnation quasi complète à Wall Street

Marché : Stagnation quasi complète à Wall Street

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street a littéralement dupliqué le scénario de la séance en Europe avec une stagnation quasi complète durant 70% du temps: les scores se sont figés dès 18H avec -0,10% sur le Dow Jones, -0,2% sur le 'S&P' (il préserve les 1.500Pts, c'est symbolique et cela confortera les 'bulls').

Il semblait pourtant très simple d'orchestrer une 9ème séance de hausse consécutive sur le 'S&P' mais les 'sherpas' du marché se sont abstenus alors qu'il avaient 'fait le nécessaire' de façon très voyante vendredi soir à 21H59.
Deux autres indices ont en revanche poursuivi leur course aux records: le Russel-2000 prend 0,16% à 906,6 et le 'Dow Transport' grappille +0,1% à 5.875Pts après avoir culminé à 5.885Pts quelques minutes après l'ouverture.
Il s'agissait du 8ème record historique consécutif et de la 10ème hausse sur une série de 11 séances, interrompue le 11 janvier par un 'repli' de -0,04%.
Le ' Dow Transport' engrange +8% depuis le 2 janvier, seules 3 séances sur 18 ne se sont pas achevées par un gain et aucune consolidation n'a excédé -0,4%... c'est sans précédent.

Le Nasdaq affiche un gain de +0,15% (à 3.154) dans le sillage d'Apple qui reprend 2,3% à 449,5$... et retrouve son statut de 1ère capitalisation mondiale devant Exxon-Mobil (qui cède -1%).

Yahoo a bondi de +4% en quelques secondes en 'after hour' grâce à un profit de 0,32$ contre 0,28$ attendu, le chiffre d'affaire ressortant conforme aux prévisions à 1,22Mds$ contre 1,21 estimé.
Facebook a repris +2,9% sur une recommandation favorable de Raymon James et le relèvement des prévisions en matière de recettes publicitaires.

Vu l'ampleur limitée des écarts indiciels, peu de titres ont pesé sur la tendance: Amazon perdait -2,8%, Priceline -1,9%, Starbucks -1,4%, Symantec et eBay -1,1%.

Cette séance de lundi -apparemment sans relief et insipide- restera marquée par le franchissement du cap des 2% par les T-Bonds US.
Les rendements se sont détendus à 1,97% en soirée, les opérateurs restant convaincus que la FED n'entend pas revenir dans l'immédiat sur son attitude très accommodante.

Les marchés US ont peu réagi à la publication de chiffres économiques contrastés ce lundi avec une déception concernant les promesses de ventes de logements neufs, en recul de -4,3% en décembre, ce qui confirme les mauvais chiffres de revente des logements anciens publiés mardi dernier (-5%) puis de ventes de logements neufs vendredi (avec -7,3%).

Mais le besoin de bonnes nouvelles a été satisfait à 14H30 par les commandes de biens durables qui explosent de +4,6% au lieu de 2,5% attendus.
Mais une fois encore, ce sont les dépenses de défense -donc l'argent public- et d'aéronautique (dont Boeing capte l'essentiel) qui dopent les statistiques: hors défense, la hausse n'est plus que de 1,3% (et +1,2% hors aviation).
Il faut néanmoins reconnaitre que le chiffre -hors dépenses d'état- est meilleur que prévu (0,8% anticipé) mais le chiffre brut démontre que la croissance des USA reste plus que jamais dépendante des commandes du pentagone.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...