Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Semaine positive pour les indices US

Marché : Semaine positive pour les indices US

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street a accéléré à la hausse à la toute dernière minute et cela fait toute la différence !
En effet, les 1,5 points d'indice supplémentaires gagné par le 'S&P' à 21H59 représentent la totalité des 0,12% gagnés sur l'ensemble de la semaine.

Et oui, la semaine est redevenue positive sur le 'S&P' (+0,29% ce vendredi) grâce aux ultimes échanges pendant que retentissait la cloche de clôture, alors que le bilan hebdomadaire fut négatif durant 99,8% de la séance.

Cet heureux dénouement semble avoir été orchestré de main de maître !

Le Dow Jones a gagné 0,62% -dont une quinzaine de points à 21H59- ce qui porte le gain hebdo à +1%: ceci compense les -1,3% perdus par le Nasdaq qui a subi l'impact de la chute de -9% d'Apple cette semaine (et ce titre 'pèse' à lui seul 20% de l'indice).

Il est difficile de déterminer si les 'chiffres du jour' ont eu une réelle influence sur les cours.
La lourde rechute de l'indice de confiance des consommateurs de 82 vers 74,5 (publié à 16H) a été vite oubliée au profit du recul quasi surnaturel du taux de chômage aux Etats Unis.

Le procédé est répétitif mais on ne s'en lasse pas: le Departement du Travail américain annonce un chiffre supérieur aux estimations (ce qui réjouit tout le monde) mais révise symétriquement celui du mois précédent (on s'en fiche, c'est du passé).

Une nouvelle application de ce tour de passe-passe nous a été administré ce vendredi avec 146.000 créations d'emplois en novembre (le mois de 'Thanksgiving' où la distribution recrute massivement), un chiffre supérieur de 20% au montant anticipé... mais celui d'octobre est révisé à la baisse de -20% à 138.000, de telle sorte que la moyenne reste proche de 140.000 cette année, ce qui est bien insuffisant pour absorber les nouveaux entrants sur le marché du travail et surtout résorber le nombre de chômeurs de longue durée issus de la crise.

Mais, miracle, voilà que le taux de chômage recule de -0,2% à 7,7% grâce à une baisse plus forte que prévu de la 'population active'.

Les USA voient leur population croître de 2% par an mais le nombre d'américains en capacité de travailler aurait chuté des -5% en 2012... que voilà un bien étrange pays ou des millions de travailleurs potentiels disparaissent sans laisser de trace !

Faut-il vraiment croire que le marché 'paye' cette bonne nouvelle, bien que chacun ressente que c'est complètement artificiel et bien éloigné de la 'réalité de terrain' où les chômeurs de longue durée et les 'découragés' sont de plus en plus nombreux.

Wall Street entamera lundi la dernière semaine d'habillage des bilans avec la journée des '4 sorcières' en ligne de mire: si une parfaite maîtrise des algorithme permet de maintenir les indices US à proximité des niveaux affichés ce vendredi, le 'S&P' affichera environ +13%, le Nasdaq Composite +14,5% et le Nasdaq-100 +16%... mais Apple (-2,6% à 533$) est en train de gâcher un peu la fête.

Mis à part Apple, le Nasdaq a été plombé par Avago -2,5%, Microsoft -1,1%, Google -1%.
Quelques belles hausses se sont néanmoins matérialisées sur Sears +6,7%, Citrix +3,2%, Broadcom +2,6%, Viacom +2%, Altera +1,4%.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...