Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Poursuites des prises de bénéfices sur l'euro

Marché : Poursuites des prises de bénéfices sur l'euro

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les prises de bénéfices étaient toujours de mise sur le marché des changes pour l'euro, qui face au billet vert recule encore de 0,26% à 1,2905 dollar l'euro. “Achetez la rumeur, vendez la nouvelle” : c'est selon un cambiste cet adage boursier qui s'applique actuellement à l'euro/dollar, qui le 13 novembre dernier ne valait que 1,27 dollar et s'est donc bien repris avant la conclusion des accords budgétaires en Grèce.

“La demande pour l'euro a été limitée par les signes d'un ralentissement de la croissance économique en Europe”, indiquent les cambistes de RTFX. Mais surtout, après la “résolution”, pour l'instant du moins, du dossier grec, “toutes les attentions se focalisent sur la résolution de la problématique américaine sur le fiscal cliff”, ajoute NFinance.

Chez ScotiaFX, on souligne aussi les propos tenus par le président de la Fed de Dallas, Richard Fisher, qui fait partie des 'faucons'. M. Fisher a beau être un membre non-votant du FOMC, le comité de politique monétaire américain, ses propos dubitatifs sur les effets du QE ont pesé d'un poids relatif sur le dollar. 'Dans un discours à Berlin, M. Fisher s'est déclaré favorable à l'établissement d'une limite aux achats de titres de la Fed', précise Aurel BGC.

Aux Etats-Unis, 'les statistiques économiques publiées dans la journée étaient plutôt mieux orientées qu'attendu par les économistes (cf. infra), mais elles n'ont pas provoqué d'écho particulier sur les marchés', notent les analystes d'Aurel BGC

En effet, comme l'indiquent les spécialistes, les inquiétudes des cambistes sont ailleurs : “les investisseurs se montrent quelques peu impatients vis-à-vis des négociations budgétaires entre Démocrates et Républicains.”

Un cambiste nord-européen cite les propos tenus par le sénateur Dick Durban : il en déduit que le sénateur, numéro deux des démocrates à la chambre haute, n'attend pas de clarification au sujet du 'précipice budgétaire' américain avant février.

Chez RTFX, on ajoute : “le leader de la majorité démocrate du Sénat, Harry Reid, a déclaré qu'il était déçu par le manque de progrès réalisés dans les discussions sur la dette afin d'éviter la fameuse falaise fiscale'.

“Il resterait deux semaines aux Etats-Unis pour trouver un accord faute de quoi la nation se mettrait en situation de défaut de paiement”, rappelle enfin Saxo Banque.

La tendance n'est pas plus flatteuse contre le yen (- 0,47% à 105,7) et le sterling (- 0,13% à 0,8066), tout en restant neutre contre le franc suisse (- 0,02% à 1,2035 franc l'euro).

Paradoxalement, cette inquiétude au sujet de l'avenir budgétaire aux Etats-Unis tend à profiter à la devise refuge, le dollar US.

Cet après-midi depuis les Etats-Unis, les cambistes prendront connaissance des ventes de logements neufs pour octobre et des stocks hebdomadaires de pétrole. Le Livre Beige de la Réserve fédérale doit en outre être publié dans la soirée.


Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...