Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Pas d'avancées sur le fiscal cliff, l'euro monte

Marché : Pas d'avancées sur le fiscal cliff, l'euro monte

tradingsat

(CercleFinance.com) - Toujours plus haut ! Rien ne semble pouvoir entraver la marche en avant de l'euro contre le billet vert, désormais à l'assaut des 1,33 dollar alors qu'il était tombé jusqu'à 1,27 dollar durant la première quinzaine de novembre. Si le marché est et demeure optimiste quant à l'issue du débat sur le “fiscal cliff” (le “précipice budgétaire”) américain, aucune avancée n'est à signaler pour l'heure. Ce midi, la monnaie unique européenne gagnait encore 0,42% à 1,3280 dollar. Sa hausse atteint 3,5% sur un mois.

La devise européenne continue également de gagner du terrain contre le yen : après + 0,97% hier, elle prend encore ce midi 0,70% à 112,1 yens, soit près de 12% de gains sur six mois ! En cause : les “perspectives d'un nouveau stimulus de la Banque du Japon après sa réunion de politique monétaire qui s'ouvre ce mercredi”, indique RTFX, d'autant plus que les cambistes ont appris que le déficit commercial de l'archipel s'était creuser le mois dernier.

Quoi de neuf du coté du débat américain sur le budget fédéral destiné à éviter le “précipice budgétaire” ? En effet, si aucun accord n'est trouvé entre Démocrates et Républicains, des hausses d'impôts et des baisses de charges automatiques interviendront dès la fin de l'année puis le début de l'année prochaine et devraient alors plomber la croissance US de l'ordre de quatre points de pourcentage. Or selon les dernières prévisions de la Fed, qui font l'hypothèse d'une résolution de cette crise, une croissance de 2,3 à 3% est attendue en 2013.

Certes, le speaker de la majorité républicaine de la Chambre des Représentants, le désormais célèbre John Boehner, a fait part de son intention de présenter ses propositions, une sorte de “plan B”, devant les parlementaires de la chambre basse, la chambre haute (le Sénat) étant dominée par les Démocrates.

Un cambiste nord-européen tempère l'optimisme de nombre de ses confrères : 'l'interprétation de cette décision doit être effectuée avec précaution, puisque qu'il ne s'agit pas nécessairement d'une nouvelle favorable'.

En effet, détaille le spécialiste, il pourrait s'agir d'une manoeuvre des Républicains : dans l'opinion, ces derniers passent actuellement pour des pratiquants de l'obstruction budgétaire. Pour atténuer cette image négative, M. Boehmer 'pourrait agir ainsi afin de se couvrir en cas de blocage des négociations, et de pouvoir alors prétendre qu'il a fait tout son possible'.

Pour Aurel BGC, “par rapport à hier, il n'y a pas d'information supplémentaire sur ces négociations, mais l'optimisme l'emporte à court terme'.

Bref, comme le dit Barclays Bourse, “l'Europe n'étant plus la préoccupation du moment, les sujets de discussion sont plutôt orientés du côté des Etats-Unis”, qui ajoute : “les investisseurs restent convaincus que les concessions des républicains et des démocrates devraient déboucher sur un accord d'ici le 31 décembre . Pour le moment, les républicains restent sur leur dernière proposition en acceptant une hausse des impôts uniquement pour ceux ayant un revenu annuel supérieur à un million de dollars. Les démocrates souhaitent que le seuil soit fixé à 400.000 dollars...”.

Du côté européen, l'agence de notation-crédit a relevé la note de la dette souveraine grecque de “défaut sélectif” à “B-”. 'Ce relèvement confirme que la Grèce n'est plus un sujet d'inquiétude pour les marchés, pour au moins six mois', estime Arnaud Poutier chez IG.

Autre facteur positif : l'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne est remonté de 101,4 en novembre à 102,4 ce mois-ci. L'indice était reparti à la hausse le mois dernier, mettant un terme à six mois consécutifs de repli.

Par ailleurs, l'euro progresse peut contre la livre sterling (+ 0,07% à 0,8145) et contre le franc suisse (+ 0,09% à 1,2089 franc suisse).

Toujours au plan des données économiques, les marchés seront attentifs cet après-midi aux chiffres de la construction immobilière aux Etats-Unis pour le mois de novembre, les mises en chantiers étant anticipées en baisse vers 870.000 en rythme annualisé.


Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...