Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Nouveau rallye à la hausse à Wall Street

Marché : Nouveau rallye à la hausse à Wall Street

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street nous a offert une réédition... non, presque un duplicata au carbone de la séance de lundi soir avec des écarts qui s'étagent entre +0,9% (Dow Jones), +1,15% ('S&P') et +1,45% (Nasdaq).

Les derniers habillages de bilans de fin d'année se font en mode 'rallye', les opérateurs se fondant sur des rumeurs d'avancées dans les pourparlers autour du 'fiscal cliff': l'hypothèse du compromis (auquel 95% des opérateurs adhèrent depuis le début, même s'ils jouent à se faire peur) constitue plutôt un prétexte qu'une raison objective d'arracher les indices à la hausse depuis 1 semaine... et le changement d'échéance sur le VIX survenant ce mercredi constitue un tournant majeur.

Alors que l'on se rapprocherait d'un accord qui arrangerait tout le monde, le Dollar, loin de se raffermir, accélère sa dégringolade face à l'Euro: le support des 1.3150 est enfoncé et un plancher de 1.3230 a été inscrit en milieu de soirée.

La faiblesse du Billet Vert est un véritable dopant pour Wall Street qui vient de combler en seulement 48H l'intégralité du terrain perdu sur les places européennes depuis début décembre et se retrouve au plus haut depuis 2 mois.

En l'espace de quelques semaines et à force de hausses systématiques, un discours préformaté et univoque s'est imposé chez une écrasante majorité de gérants: le risque systémique s'est envolé en Europe avec Mario Draghi et comme les T-Bonds ne rapportent rien (la FED y veille jalousement), la seule alternative devient l'achat d'actions, peu importe qu'il y ait ou non de la croissance en 2013, peu importe que les dividendes s'étoffent.

C'est de l'investissement 'par défaut' et la preuve que les politiques monétaires 'non-conventionnelles subvertissent' totalement la fixation du prix des actifs et rendent les marchés inefficients.

Des spécialistes américains interrogés à la fin de la séance de ce mardi évoquaient l'influence grandissante, voire hégémonique de l'algotrading qui représente depuis plusieurs semaines 66% (ou plus) des volumes quotidiens... et Apple est devenu le titre le plus 'travaillé' en 'high frequency trading' de l'histoire du marché américain.

Le 'HFT' n'apporte pas de liquidité mais gonfle les carnets d'ordres avec des lignes fictives qui s'annulent à la milliseconde.

Le jeu consiste -toujours selon des gérants interviewés sur CNBC- à ne surtout pas offrir de contrepartie acheteuse dans un marché baissier et à ne rien vendre dans un marché accélérant à la hausse: autrement dit, s'inscrire systématiquement dans le sens du vent, ce qui est la négation même de la nature d'un marché.

Il est incontestable que la hausse du jour s'est alimentée d'achats ciblant des 'poids lourds' du Big Board, à l'image de Microsoft +1,8%, Intel +1,9%, Apple +2,85% (à 534$), Dell +2,9%, Fossil +3,5%, Akamai +3,8%, JDS +4,5%, Seagate +4,7%, Apollo +4,9%.

Quelques rares replis avec Electronic Arts -3,3%, Sears -3%, Tripadvisors -1,1%.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...