Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : 'le Japon pourrait créer la surprise' (ING IM)

Marché : 'le Japon pourrait créer la surprise' (ING IM)

tradingsat

(CercleFinance.com) - L'équipe d'ING IM a livré ses perspectives pour 2013, à l'occasion d'une réunion tenue ce jeudi.

Valentijn van Nieuwenhuijzen, chef économiste-stratégiste chez ING IM, a d'abord pris la parole pour évoquer l'environnement macroéconomique, jugé encore compliqué. Il a mis en lumière l'amorce d'une reprise aux Etats-Unis et les signaux positifs en provenance de Chine mais également les défis que doit encore relever l'Europe.

Néanmoins, le professionnel considère que 'l'incertitude politique a diminué et que la situation globale s'est améliorée'.

Dans ce contexte plus favorable, marqué par l'absence de pressions inflationnistes, une politique monétaire accommodante, la bonne santé des entreprises, ING IM invite les investisseurs à privilégier les actifs risqués.

'L'aversion au risque a été remplacée par la recherche de rendement', a souligné Patrick Moonen, stratégiste et membre de l'équipe d'allocation tactique, prédisant une poursuite de la tendance. Il a cité en exemple l'engouement actuel pour les émissions obligataires espagnoles.

ING IM affiche pour sa part sa préférence pour les obligations à haut rendement et des pays émergents en devises locales.

'Les actions se présentent comme une alternative intéressante à l'obligataire pour générer du revenu', a indiqué Patrick Moonen qui table sur une augmentation des dividendes, de 3,5% en Europe et de 6% aux Etats-Unis sur les deux ans à venir, au regard du cash dont disposent les sociétés.

Il estime par ailleurs que le mouvement de révision à la baisse des prévisions de bénéfices devrait ralentir.

En outre, Patrick Moonen a souligné que les primes de risque restent à un niveau historiquement élevé, surtout en Europe, alors que les discussions sur la dette aux Etats-Unis présentent une menace pour l'économie américaine.

Par conséquent, ING IM privilégie les marchés actions européens par rapport au marché américain. 'Mais la véritable surprise pourrait venir du Japon', selon le stratégiste.

Ainsi, le marché japonais, peu cher, évoluera dans un contexte différent de 2012, après l'arrivée au pouvoir du LDP. Shinzo Abe, le nouveau premier ministre, considère la déflation et la vigueur du yen comme les principaux problèmes économiques du pays et veut s'y attaquer en menant une politique budgétaire expansionniste et en encourageant la Banque du Japon à assouplir sa politique monétaire encore davantage.

Début janvier, ING IM a décidé de surpondérer les actions japonaises au sein de la répartition tactique des actifs.

En résumé, 'les actions pourraient connaître une bonne année en 2013'.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...