Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le CAC40 surperforme avec un léger gain

Marché : Le CAC40 surperforme avec un léger gain

tradingsat

(CercleFinance.com) - La lourdeur a refait son apparition en Europe après le nouveau record annuel de l'Euro-Stoxx50 à 2.735Pts en début de matinée: l'indice a vu l'intégralité de ses gains (+0,6%) s'évaporer et se transformer vers 16H45 en légère baisse (de -0,3%) dans le sillage d'Amsterdam (-0,9%) et de Milan (-1,15%).

Cette fois-ci, c'est le CAC40 qui surperforme avec un gain résiduel de +0,18% (à 3.712Pts) alors que Wall Street lâche symétriquement -0,2% (pour le 'S&P'), le Nasdaq perdant 0,5% dans le sillage d'Apple (-4% sur la confirmation d'une relative mévente des i-Phone5).
Mais pour les médias, il suffit de se focaliser sur le 'Dow' pour entretenir l'optimisme ambiant: l'indice phare grappille 0,05%... et il tutoie les 3.500Pts.

C'est la 9ème séance consécutive qui voit le CAC40 s'inscrire entre 3.700 et 3.730Pts (3.705 et 3.730.00 très précisément ce lundi) avec des volumes d'échanges toujours aussi anémiques (1,6MdsE au bout de 8 heures de cotations).

'Cette semaine sera déterminante pour la tonalité de la saison des earnings, car les deux secteurs qui ont subi le plus de révision à la baisse du consensus des EPS seront en vedette: les financières et les valeurs technologiques', souligne Aurel BGC.

'Nous rentrons dans le vif du sujet cette semaine avec la poursuite des publications de résultats d'entreprises (américaines et européennes) pour le quatrième trimestre 2012', indique pour sa part Barclays Bourse.'Pour l'instant, les résultats de la semaine dernière ont été dans l'ensemble meilleurs que prévu', ajoutent les gérants.

'Les marchés suivront de près la publication des résultats des banques', précise Saxo Banque. Par ailleurs, les spécialistes estiment que 'les propos encourageants du président de la Réserve fédérale de Chicago tenus sur l'économie américaine devraient être favorables pour la tendance'.

Aux Etats-Unis, l'actualité économique sera aussi chargée cette semaine. Les regards se porteront d'abord sur les ménages américains.

En revanche, la semaine s'annonce calme du côté européen. 'En Asie, vendredi, la Chine publiera ses principales statistiques d'activité: ventes au détail et production industrielle sur le mois de décembre et son PIB du quatrième trimestre, attendu par le consensus en hausse de 7,8% sur un an, en légère accélération', ajoute Aurel BGC.

Bonne nouvelle du week-end, patronat et syndicats français se sont entendus sur le sujet d'une reforme de certaines dispositions du droit du travail. Pour IG, l'accord trouvé entre les partenaires sociaux français est positif (taxation accentuée des contrats courts vs possibilité de réduire salaire et/ou temps de travail, mise en place d'une mutuelle santé prise en charge pour moitié par l'employeur...).

A Paris, les semaines se suivent et se ressemble: le compartiment bancaire continue de tirer à lui seul le CAC40 en territoire positif et le SBF-120 avec une fois encore Crédit Agricole (+2,5% à 7,3 euros) et Société Générale (+3,15% à 33,95 euros), ces deux valeurs ayant été relevées de 'neutre' à 'surperformance' par Crédit Suisse.

EDF bondit de 5,1% à 14,35 euros (après avoir inscrit une plus basse clôture historique vendredi), alors que l'Etat s'est engagé à rembourser le déficit de presque cinq milliards d'euros supporté par le groupe au titre de la compensation de ses charges de service public de l'électricité.

Par ailleurs, les analystes de SG ont entamé pendant le week-end la couverture du titre avec une recommandation d'achat et un objectif de cours de 20 euros.

Michelin rebondit et s'adjuge 2,25% à 71,5 euros, les analystes mettant en avant la stratégie de 'montée en gamme' du manufacturier ainsi que sa bonne diversification géographique dans les pays émergents.

Sur le SBF 120, Peugeot progresse de 4,6% à 6,4 euros, alors que La Tribune rapporte que le groupe PSA souhaiterait racheter Opel à GM dans le cadre d'une transaction de 'plusieurs milliards d'euros'... une information 'formellement démentie' par General Motors.

A l'inverse, CNP Assurances accuse la plus forte baisse de l'indice, lâchant 3% à 12,5 euros, après que Barclays est passé de 'surpondérer' à 'pondérer en ligne' sur la valeur, avec un objectif de cours de 12,6 euros, contre 11,7 euros précédemment.
Alstom cède -2,4% et Suez Envir -2,2%, Bouygues, CGG Veritas et Vallourec -2 à -2,5%.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...