Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'euro déborde la barre des 1,34 dollar

Marché : L'euro déborde la barre des 1,34 dollar

tradingsat

(CercleFinance.com) - La monnaie unique européenne a finalement retrouvé de l'allant contre le billet vert ce midi. Principaux facteurs : un bon indice Ifo et des remboursements plus importants que prévu des banques à la BCE, dans le cadre des LTRO. Vers 13 heures, l'euro prend 0,42% à 1,3437 dollar l'euro, un sommet de 11 mois environ.

En effet, une statistique européenne a particulièrement retenu l'attention ce matin. Ainsi, l'indice établi par l'institut Ifo est ressorti à 104,2 en janvier contre 102,4 en décembre, alors que les économistes anticipaient un indice à 103. 'C'est le troisième indicateur à ressortir en forte hausse cette semaine, ce qui valide notre scénario d'un retour à la croissance au cours du premier trimestre en Allemagne', se félicite-t-on chez Natixis.

En outre, après l'octroi des deux refinancements de long terme (LTRO) par la BCE aux banques, le 21 décembre 2011 et le 1er mars 2012, certains débiteurs de l'établissement de Francfort ont fait connaître leur intention d'en rembourser une partie de manière anticipée. Selon une annonce de la BCE effectuée en fin de matinée, 278 banques rembourseront un total de 137,2 milliards d'euros le 30 janvier.

Ce chiffre est nettement supérieur aux attentes du consensus : ce matin, le courtier IG rapportait que les opérateurs a anticipaient, grosso modo, un chiffre compris entre 50 et 100 milliards d'euros.

“Un chiffre significativement supérieur à 100 milliards pourrait instiller le doute quant aux disponibilités en trésorerie des banques”, s'inquiétait IG. Mais le spécialiste ajoute que dans ce cas, le bilan de la BCE se contracterait aussi plus que prévu, un facteur favorable à l'euro dans un contexte de “guerre des devises”.

Par ailleurs, chez Aurel BGC, on se faisait ce matin l'écho des propos tenus aux agences de presse par le directeur général de la Banque des règlements internationaux (BRI), Jaime Caruana, qui à son tour s'inquiète des rachats d'actifs menés par les grandes banques centrales des pays industrialisés.

'Jaime Caruana estime que l'on est proche de la situation où le coût des politiques d'assouplissement quantitatif pourrait dépasser leurs avantages. Selon lui les politiques de la Banque d'Angleterre et du Fed commencent à avoir des effets indésirables, notamment sur le prix attribué au risque', a déclaré le responsable de la BRI.

Rappelons que la BRI, institution financière internationale basée à Bâle, a pour actionnaires une soixantaine de grands établissements émetteurs.

Pour finir, “le célèbre investisseur milliardaire, George Soros, a déclaré hier lors du Forum économique mondial de Davos que l'euro allait probablement se renforcer. Selon lui, tout porte à croire que l'euro va progresser et le yen chuter”, rapportent les courtiers de RTFX.

L'euro est encore mieux orienté face au yen, face auquel il prend 1,63% à 122,30 yens, un record de plus d'un an, et reste plus modéré contre le sterling (+ 0,54% à 0,8519) et enfin neutre contre le franc suisse (- 0,06% à 1,2418 franc l'euro).

En revanche, le PIB du Royaume Uni s'est contracté de 0,3% au quatrième trimestre 2012 par rapport au troisième, selon une estimation préliminaire. Pour rappel, l'économie britannique avait rebondi de 0,9% au troisième après trois trimestres consécutifs de baisse.

Les investisseurs prendront encore connaissance, cet après-midi, des ventes de logements neufs aux Etats-Unis (attendues en légère hausse à plus de 380.000 en rythme annualisé), puis du nombre de demandeurs d'emplois en France en décembre.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...