Bourse > Actualités > Points de marché > Paris : La fragilité économique allemande pèse lourdement

Paris : La fragilité économique allemande pèse lourdement

tradingsat

(CercleFinance.com) - A l'image des autres bourses européennes, celle de Paris accuse le coup après le (très) mauvais chiffre de la production industrielle allemande.

Peu après 16h00, le CAC 40 creuse légèrement ses pertes, guère aidé par l'ouverture à la baisse des marchés actions américains, et cède 1,4% à 4.225 points.

'La tendance de fond à la baisse reprend sur l'indice phare. Le rebond technique de lundi, lié aux bons chiffres du chômage et de l'emploi aux Etats-Unis, était éphémère et aucun niveau de résistance suffisamment important n'a été franchi pour assurer la pérennité de la hausse', commente Christopher Dembik, économiste chez Saxo Banque.

Un de plus ! Les indicateurs macroéconomiques décevants voire franchement inquiétants se succèdent dans la zone euro et en Allemagne, première économie de la région. Celle-ci donne des signes d'essoufflement désormais incontestables après - pour ne citer que les données les plus récentes - l'effondrement de l'IFO en août, l'érosion des commandes industrielles pour ce même mois (-5,7%) et donc celle de la production industrielle, qui a reculé de 4% en août contre un repli de 'seulement' 1,5% anticipé par les économinistes.

Il s'agit de la dominution la plus marquée depuis début 2009, a rapporté l'Office fédéral des statistiques.

'La chute de la production a été exacerbée par les vacances scolaires en Allemagne, qui ont commencé tard cette année, mais cet effet ne peut expliquer l'ensemble de la faiblesse du secteur industriel en août', décrypte-t-on chez Natixis.

De même, le conflit en Ukraine ne saurait non plus tout expliquer et ce sont désormais les fondements mêmes de l'économie d'outre-Rhin qui posent question aux yeux de certains.

Dans ce contexte pour le moins morose, rare sont les valeurs qui s'illustrent et Airbus Group (-2,2% à 49 euros) ne profite même pas de la baisse de l'euro face au dollar.

Sanofi (-1,5% à 85,6 euros) a de son côté annoncé ce matin avoir reçu “des allégations anonymes concernant des actes répréhensibles liés à des paiements inappropriés en faveur de professionnels de santé dans le cadre de la vente de produits pharmaceutiques, qui pourraient s'être produits entre 2007 et 2012 dans certaines régions du Moyen-Orient et d'Afrique de l'Est'.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...